10:05 ARCHITECTURE

Un futur accueil en verre et en acier pour le site pénitentiaire du Nord vaudois

Teaserbild-Quelle: Personeni Raffaele Architectes

Le futur pavillon d’accueil du site pénitentiaire de la plaine de L’Orbe sera vitré et recouvert d’une toiture métallique visible loin  à la ronde. Le canton de Vaud veut concentrer l’accès au site de son pôle pénitentiaire tout en renforçant la sécurité.

Pénitencier Orbe 1

Crédit image: Personeni Raffaele Architectes

La toiture d’acier rendra le bâtiment très visible depuis l’extérieur du site.

Construire des bâtiments pénitentiaires stimule aussi l’imagination et la créativité des architectes. C’est pour être visible que le futur bâtiment d’accueil du pôle pénitentiaire du Nord Vaudois, dans la plaine de l’Orbe, a été pensé. Le bureau d’architectes lauréat du concours lancé il y a quelques mois dans le canton de Vaud a donc présenté un espace aux lignes architecturales épurées, accessible et fonctionnel.

Les autorités cantonales vaudoises entendent ainsi concentrer tous les flux d’accès aux différentes prisons de la Plaine de l’Orbe par un seul bâtiment et un parking extérieur de 540 places. Il s’agit donc de construire, sur un terrain de 38'000 m² à l’ouest du site, un espace abritant toutes les fonctions d’accueil et de contrôle du site, ainsi qu’une centrale de vigie et d’engagement. Devisé à 17 millions de francs, le projet veut répondre à des failles de sécurité révélées par diverses évasions et une attaque à main armée.

Treillis sur façades vitrées
Maître d’ouvrage, le canton de Vaud a donc lancé un concours d’architecture. Il récompense un bâtiment doté d’une grande toiture en treillis de 2000 m² et posée sur deux niveaux vitrés. Cette couverture soutenue par 10 piliers en acier abritera de larges parvis d’accueil. Au rez-de-chaussée, un socle de béton canalisera les accès au site pénitentiaire. Les étages seront répartis entre l’administration et les espaces sécurisés. La construction recourra autant que possible à la préfabrication.

Les architectes lauréats du bureau Personeni Raffaele ont placé leur futur bâtiment dans la continuité de l’enceinte extérieure du site. Ils prévoient de l’équiper de panneaux photovoltaïques. Les abords seront de plus plantés d’arbres et d’arbustes. Le jury a été également sensible au fait que les matériaux de construction seront utilisés sur la base de critères d’économicité élevés.

Le canton de Vaud doit encore affiner le projet avant d’en démarrer la construction. Le Grand Conseil devrait accorder le crédit d’engagement en automne 2023 et la mise en service du nouveau bâtiment est planifiée pour 2025. Parallèlement, le Conseil d’Etat fait rénover la prison de La Croisée et envisage une extension des bâtiments pénitentiaires pour lutter contre la surpopulation carcérale.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.