16:04 ARCHITECTURE

Un bâtiment conçu pour résister aux rigueurs du climat austral

Teaserbild-Quelle: Hugh Broughton Architects

En Antarctique, la station de recherche «Rothera» du British Antarctic Survey (BAS) construit actuellement un nouveau bâtiment. Ce «Discovery Building» est conçu pour résister aux intempéries et au climat extrême de ce continent. 

Visualisation: voici à quoi ressemblera un jour le nouveau bâtiment de la station de recherche «Rothera» en Antarctique.

Crédit image: Hugh Broughton Architects

Ce futur bâtiment de la station de recherche «Rothera» en Antarctique est conçu pour résister à une météo dévastatrice.

L'Antarctique est un lieu d'extrêmes: températures basses, forte couverture de glace, faible luminosité, sols secs et très salés et périodes de végétation extrêmement courtes. Depuis des années, les scientifiques bravent cet environnement rude et passent l'hiver dans de nombreuses stations de recherche installées sur le continent. Tout en consacrant leurs efforts dans la construction de bâtiments très résistants.

La station de recherche «Rothera» du British Antarctic Survey (BAS) sert aux scientifiques à effectuer des recherches biologiques, géologiques et glaciaires sur la région environnante. En été, jusqu'à 130 chercheurs sont présents sur place, en hiver, ce nombre tombe à 20 personnes.

La station de recherche dispose d'un embarcadère pour les bateaux de ravitaillement et d'une piste d'atterrissage d'environ 900 m de long pour le transport aérien. L'installation comprend également une station-service et un hangar qui, pendant les mois d'été, permettent d'effectuer des vols entre la station et les îles Falkland. 

Levage du sommet de la station par une grue sur le nouveau bâtiment de recherche. Grâce à un revêtement métallique bleu, le nouveau bâtiment est protégé des intempéries juste avant l'arrivée de l'hiver antarctique.

Crédit image: Copie d'écran Youtube

Une grue a soulevé le faîte de la station sur le nouveau bâtiment de recherche. Grâce à un revêtement métallique bleu, ce dernier est protégé des intempéries juste avant l'arrivée de l'hiver austral.

Pour garantir la recherche polaire pour les 50 prochaines années, le «Discovery Building» est en construction depuis environ quatre ans sur place. Une fois terminé, il remplacera plusieurs anciennes constructions de la station «Rothera» et réunira à l'avenir les domaines opérationnels et scientifiques sous le même toit.

Deux étages et une tour
Le nouveau bâtiment de deux étages, qui ressemble à un hangar, dispose d'une surface d'environ 4500 m². Le bâtiment comprend également une tour d'exploitation depuis laquelle le personnel peut surveiller le chantier naval, l'exploitation de la base et l'aérodrome dans un panorama à 360 degrés.

 Une équipe d'environ 54 ouvriers de l'entreprise de construction britannique BAM a bravé sur place les conditions météorologiques difficiles - avec des températures oscillant entre -70 et – 30 degrés -  pour pouvoir achever le programme de construction de cette année. Le bâtiment est désormais résistant aux intempéries grâce à un revêtement métallique bleu. La construction a été terminée juste avant l'hiver austral.

Le nouveau bâtiment ne doit pas seulement résister aux conditions polaires, mais aussi être efficace sur le plan énergétique. Grâce à un grand rapport volume-surface, le «Discovery Building» offre ces avantages. La station devrait pouvoir réduire ses émissions de dioxyde de carbone jusqu'à 25 % grâce à une centrale de cogénération moderne. Cela en combinaison avec des modules photovoltaïques et solaires thermiques, une enveloppe de bâtiment thermiquement efficace et un triple vitrage des fenêtres. Contrairement à la station de recherche allemande Neumayer-III, «Rothera» ne repose pas sur des pilotis, mais sur de la roche. C'est également le cas du nouveau bâtiment. L'avantage des pilotis est que les tonnes de neige déposées par le vent sur les obstacles ne bloquent pas les entrées.

Eviter les amas de neige
Pour éviter la formation de congères, les ingénieurs ont développé une cloison coupe-vent innovante. Ils ont conçu un déflecteur incurvé qui s'étend sur toute la longueur du toit et qui a été renforcé en interne pour résister au vent. La construction doit permettre de déposer la neige à quelques mètres devant le bâtiment, de sorte qu'elle puisse être facilement évacuée par un chasse-neige.

Reprise des travaux en novembre
La station de recherche «Rothera» est le plus grand centre de recherche et d'exploitation en Antarctique appartenant au Royaume-Uni. Les travaux pour la nouvelle construction font partie d'un programme de modernisation de l'infrastructure antarctique, un investissement gouvernemental à long terme pour la recherche polaire, commandé par le «Natural Environment Research Council» britannique.

Parmi les entreprises impliquées dans la construction du nouveau bâtiment «Rothera» se trouve l'entreprise de construction BAM, le bureau d'études Sweco et le bureau d'architectes Hugh Broughton Architects, qui a élaboréi le projet. En novembre prochain, les ouvriers reviendront pour la prochaine phase de construction. Le bâtiment devrait être achevé en 2025. (Pascale Boschung)

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Hultafors Group Switzerland AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.