14:02 DIVERS

Lausanne joue au Monopoly pour favoriser les logements abordables et assainis

Teaserbild-Quelle: Ville de Lausanne, Mathilde Imesch

Sur le marché immobilier, Lausanne joue à fond de son droit de préemption. Depuis trois ans, la Ville accumule les acquisitions afin de proposer des loyers abordables à ses habitants. Les investissements approchent les cent millions. Et ce n'est pas fini...

La Ville est active dans la gestion immobilière de nouveaux logements alliant qualité, durabilité, équité sociale et performance économique.

Crédit image: Ville de Lausanne, Mathilde Imesch

Achat aux privés, vente à des sociétés d'utilité publique. Lausanne est particulièrement active dans la gestion immobilière de logements alliant qualité, durabilité, équité sociale et performance économique.

Depuis l’entrée en force du droit de préemption en janvier 2020, la Ville de Lausanne a exercé ce droit à onze reprises et acquis de la sorte quelque 200 logements. Total des investissements: 91 millions de francs avec un rendement brut moyen de 3.5 %.

Immeubles prisés
Dotée d’une Commission immobilière composée de spécialistes proches du marché et aguerris dans l’évaluation immobilière, Lausanne joue de cette manière un rôle actif dans la préservation de logements à loyers modérés et la préservation de la mixité sociale dans des quartiers souvent prisés. Les immeubles acquis par le biais du droit de préemption se trouvent notamment au boulevard de Grancy, à l’avenue de France, ou encore à l’avenue Montagibert.

En droit de superficie
La Municipalité de Lausanne souhaite proposer ces immeubles à la vente en droit de superficie à des sociétés d’utilité publique ou des sociétés propriétés de la Ville. L’objectif est de pérenniser la dimension d’utilité publique de ces logements, de protéger les locataires en place et d'assurer l’assainissement énergétique des immeubles conformément au Plan Climat.

Cela permet aussi à Lausanne  de conserver la maîtrise du sol, de s’assurer des rendements raisonnables et d’utiliser tout ou une partie du produit des ventes pour réalimenter le crédit d’acquisition et soutenir dans la durée l’exercice du droit de préemption.

Second crédit de 50 millions
L’activité immobilière déployée depuis 2020 en matière de préemption a pour conséquence que le crédit d’acquisition de 80 millions de francs accordé par le Conseil communal en début de législature est bientôt épuisé. Afin de pouvoir poursuivre sa politique foncière et dans l’attente du produit de la vente des immeubles, la Municipalité sollicite du Conseil communal, par voie de préavis, un crédit d’acquisition complémentaire de 50 millions de francs. Avec ce crédit, ce sont environ 100 à 120 logements à loyer abordable qui pourront être préservés, tout en assurant un rendement raisonnable pour la collectivité publique. 

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Erbatec SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.