16:01 DIVERS

Le savoir suisse dans l’étude de la neige adoubé par les Nations Unies

Teaserbild-Quelle: Roman Oester, SLF

L’Institut fédéral de recherches sur la neige et les avalanches (SLF) va pouvoir mettre toutes ses compétences et ses équipements de mesure au service de l’étude des phénomènes météorologiques du monde entier. Les Nations Unies viennent de lui reconnaître un statut de leader mondial dans ce domaine.

Le champ d'expérimentation du SLF au Weissfluhjoch à Davos a été mis en place il y a plus de 80 ans.

Crédit image: Roman Oester, SLF

Le champ d'expérimentation du SLF au Weissfluhjoch à Davos est actif depuis plus de 80 ans.

Il y a plus de 80 ans, lorsque le site expérimental du Weissfluhjoch, à 2536 m d’altitude, a été installé au-dessus de Davos (GR), personne n’aurait pu imaginer tous les instruments et les méthodes de mesure qui allaient y être développés par la suite. Depuis toujours, les chercheurs de l’Institut de recherches sur la neige et les avalanches (SLF) étudient les phénomènes hivernaux de manière toujours plus précise. La qualité de leurs instruments de mesure est ainsi devenue unique au monde.

Cela valait bien une reconnaissance de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Cette dernière vient de désigner l’institut davosien comme centre de compétence mondial pour l’observation de la neige. En lui reconnaissant un développement incessant des recherches dans ce domaine.

Pointe de mesure du pénétromètre à neige «SnowMicroPen» développé au SLF.

Crédit image: Jürg Schweizer, SLF

Le pénétromètre à neige «SnowMicroPen» développé au SLF permet l’établissement de nombreuses données sur les phénomènes hivernaux.

Les séries de mesures effectuées par le SLF depuis de nombreuses années, comme la hauteur de neige, l’équivalent en eau du manteau neigeux, les cumuls de neige fraîche et leur valeur en eau en de multiples endroits de l’espace alpin suisse, témoignent d’une énorme expérience et d’un grand savoir-faire.

Un pénétromètre de cinquième génération
Le site de mesure SLF le plus connu est celui du Weissfluhjoch à Davos, où des relevés nivologiques sont effectués depuis 1936, aussi bien manuellement qu’automatiquement. Les méthodes les plus diverses y ont été testées et sont aujourd’hui utilisées de manière opérationnelle, y compris au niveau international. On peut citer la désormais cinquième génération du SnowMicroPen, pénétromètre avec lequel les chercheurs mesurent la résistance des différentes couches dans le manteau neigeux. Cet appareil est mis en œuvre, entre autres, pour l’évaluation de la stabilité dans le cadre de la prévision des avalanches ou de la caractérisation des pistes de ski de compétition.

Le «Snow Monitoring Competence Centre» devrait également avoir un rayonnement international: le SLF envisage de collaborer avec des instituts de recherche étrangers, tels que des services opérationnels d’alerte et de météorologie en Asie centrale, pour ancrer ses méthodes et instruments de mesure dans d’autres pays.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.