13:03 DIVERS

Le Tube pneumatique humain inventé à New York il y a 150 ans

Teaserbild-Quelle: New York Parcel Dispatch Company

Afin de résoudre les problèmes d'encombrement de la ville au XIXe siècle,  l'inventeur américain Alfred Ely Beach a imaginé le «Métro pneumatique Beach».  Inspiré par la poste, son système de transport par capsules pneumatiques devait permettre à la population d'être propulsé sous terre par différence de pression.

Gare du « Métro pneumatique Beach » lors de la période d'essai en 1870 à New-York. Les wagons étaient acheminés par air comprimé à travers un tunnel.

Crédit image: New York Parcel Dispatch Company

Illustration de la gare du «Métro pneumatique Beach» lors de la période de tests, en 1870 à New York. Les wagons étaient acheminés par air comprimé à travers le tunnel.

Bouchons, circulation bloquée... A New York, l'affluence de fiacres, de chariots, de charrettes, de cavaliers et surtout d'hommes qui se frayaient un chemin entre les immeubles, dès le milieu du XIXe siècle, n'avait rien à envier à notre monde contemporain. New York atteignait ses limites et était congestionné. C'était surtout vrai pour la pointe sud de Manhattan, où la grande majorité des habitants avait élu domicile. La population avait explosé, passant de 80' 000 à trois millions au cours de ce siècle. 

Simple comme une lettre à la poste
Pour endiguer le chaos croissant de la circulation, on commence à réfléchir à des trains rapides. L'inventeur et éditeur Alfred Ely Beach propose alors un moyen de transport particulier: le«Métro pneumatique Beach». Un système qui fonctionne de manière similaire à une poste pneumatique. En clair, les wagons sont acheminés par air comprimé à travers un tunnel souterrain. Alfred Ely Beach choisit Broadway comme point de départ de son nouveau Tube

Lorsqu'il soumet son projet aux autorités, il se heurte à une certaine résistance. Il a donc recours à une ruse: Beach expliqué qu'il s'agit en fait de deux conduites de métro souterraines. Plus tard, il complète le permis de construire pour que les deux tubes soient placés dans un seul tunnel, ce qui lui permet de commencer à creuser pour son train souterrain.

Le tronçon d'essai du le « Métro pneumatique Beach ». Le projet  aurait permis aux new-yorkais de se déplacer sous la ville en évitant la circulation très dense de l'époque.

Crédit image: New York Parcel Dispatch Company

Le tronçon d'essai du «Métro pneumatique Beach» semble sorti de l'imagination de Jules Verne. Le projet devait permettre aux New-Yorkais de se déplacer sous la ville en évitant la circulation déjà trop dense à l'époque.

En 1869, Beach débute la construction du tronçon d'essai d'environ 90 m de long, qui longeait Broadway entre Warren Street et Murray Street. Le tunnel ne mesure que 2,4 m de haut et son excavation dure 58 jours. Le premier wagon du «Métro pneumatique Beach» est lancé en 1870. Toutefois, ce «tube postal» était plus une attraction qu'un moyen de transport sérieux. Bien qu'il ait enregistré 400'000 trajets la première année, il n'a pas rencontré le succès escompté. Ce n'est qu'en 1873 que Beach obtient finalement le permis de construire définitif. Pas de chance, le krach boursier de la même année échaude les investisseurs qui se retirent du projet. Le Tube pneumatique est contraint de fermer.

Malgré sa courte existence, le «Métro pneumatique Beach» peut se vanter d'avoir été le premier métro de New York. Et peut-être aussi un peu trop en avance sur son temps. En effet, lorsque Beach cessa son activité, il fallut encore attendre plus de 30 ans avant que le New York Subway ne soit inauguré le 27 octobre 1904. Un raté précurseur qui fait penser au Swissmetro proposé par Rodolphe Nieth... en 1974.

(Silva Maier)

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.