09:48 ECONOMIE

Le canton du Valais privatisera ses transports de voyageurs par câble

Teaserbild-Quelle: Commune de Riddes

Sur injonction de la Confédération, le canton du Valais fait le ménage dans l’exploitation des six téléphériques encore en sa possession. Il créera avec les communes concernées une société de droit privé pour assurer l’avenir de ces installations et clarifier le financement de leurs déficits.

Riddes-Isérables

Crédit image: Commune de Riddes

Construite par le canton en 1942, la liaison entre Riddes et Isérables sera reprise par une société anonyme de droit privé.

L’Office fédéral des transports l’a demandé pour clarifier la gestion du transport de voyageurs par câble dans le canton du Valais. Ce dernier va donc transférer à une société de droit privé mais en mains publiques l’exploitation de six téléphériques, dont ceux de Riddes-Isérables et de Dorénaz-Alesse-Champex. Cette nouvelle structure pourra ainsi mieux gérer le financement de ses remontées.

Les téléphériques concernés, à savoir ceux de Dorénaz, Turtmann, Gampel, Rarogne et Fürgangen, avaient tous connu de sérieuses difficultés financières entre 1967 et 1977. L’Etat du Valais en avait alors repris l’exploitation pour les sauver. Dans le cas de Riddes-Isérables, le canton en était propriétaire depuis sa construction en 1942.

D’une bourse cantonale à l’autre
Au fil du temps, le financement de ces téléphériques est devenu quelque peu nébuleux aux yeux de la Confédération. En percevant un montant cantonal forfaitaire, celui de Gampel-Jeizinen ne remplit par toutes les conditions réglant le transport des voyageurs. Or, depuis 1996, la Confédération indemnise les déficits d’exploitation de ces installations de transport par câble jusqu’aux 63% de leurs montants, le reste étant assuré par le canton, qui se subventionne lui-même.

Personnel maintenu
La Confédération a donc exigé de démêler cet imbroglio financier. Sion apport pour les six téléphériques valaisans se monte à deux millions par an. Le canton répond aujourd’hui en transférant leur exploitation à une société anonyme, dont le capital est détenu par lui-même et les six communes concernées. Les 26 personnes qui en assurent l’exploitation seront réembauchées. La nouvelle société cherche déjà son directeur et son responsable administratif.

Le canton précise encore que le nouveau système de gestion de ces six téléphériques pourra s’étendre à d’autres liaisons par câble entre la plaine et la montagne. Un projet de remontée entre le village de Bramois, près de Sion, et la station de Nax est déjà envisagé.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Favre SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.