12:08 ECONOMIE

KOF: l'économie suisse résiste malgré de gros nuages à l'horizon

Teaserbild-Quelle: KOF

La situation économique et la marche des affaires des entreprises suisses reste favorable en dépit d'une légère baisse en juillet. Les perspectives concernant la conjoncture suisse sont solides. Mais la situation internationale en cette fin 2022 ne prête pas à l'optimisme.

KOF

Crédit image: KOF

Dans la majorité des secteurs économiques interrogés par le KOF, institut de recherche de l'École polytechnique fédérale de Zurich, la situation des affaires a pris un coup de froid en juillet. Ce ralentissement est particulièrement notable dans le commerce de détail, où l'indicateur de la situation des affaires est désormais nettement orienté à la baisse après plus d'un an d'envolée.

Le recul est moins prononcé dans le domaine des services financiers et d'assurance, dans le commerce de gros et dans l'industrie manufacturière. Bien que le franc suisse se soit récemment apprécié par rapport à l'euro, les entreprises de l'industrie manufacturière ne ressentent pas pour l'instant de forte perte de compétitivité sur le marché de l'UE.

Léger essoufflement dans la construction
La situation des affaires présente de très légères traces d'usure chez les autres prestataires de services, dans le domaine des projets et dans la construction. Contrairement à une tendance générale affaiblie, la situation des affaires s'améliore nettement dans l'hôtellerie-restauration.

Les entreprises font face à la pénurie
Le problème de la pénurie de matériaux et des produits intermédiaires ne s'est pas aggravé depuis le printemps, malgré la guerre en Ukraine et les mesures de lutte contre la pandémie dans certaines régions d'Asie. Certes, de nombreuses entreprises continuent de se plaindre du manque de produits intermédiaires, mais le pire semble être passé. Les entreprises de l'industrie manufacturière ont en outre pu remplir leurs stocks de produits intermédiaires et les grossistes s'attendent moins souvent qu'auparavant à une augmentation des délais de livraison. 

Coup de frein à l'inflation
La hausse des prix reste très élevée, mais n'augmente plus. Les tendances varient selon les secteurs. L'hôtellerie-restauration et les autres prestataires de services prévoient par exemple de plus en plus de hausses de prix, tandis que dans l'industrie manufacturière et le commerce de gros, les prévisions concernant les prix ne sont plus aussi fortement orientées à la hausse qu'auparavant. Cette hétérogénéité pourrait en outre indiquer que le rythme des hausses de prix n'augmentera plus aussi fortement dans l'ensemble.

Les salaires ne suivent pas l'inflation
En juillet, le KOF a intégré dans son enquête des questions concernant les attentes des entreprises par rapport à l'évolution des salaires dans leur propre entreprise et sur l'évolution de l'inflation. Les résultats actuels doivent encore être considérés comme expérimentaux et donc provisoires. Ils indiquent que les salaires bruts devraient augmenter en moyenne d'un peu plus de 2% d'ici un an. Les participants à l'enquête partent donc du principe que les augmentations de salaires bruts ne suivront plutôt pas l'inflation durant cette période.

Autres articles intéressants

Annonces

KOF-Baublatt-Ausblick

Der KOF-Baublatt-Ausblick beziffert die zu erwartenden nominellen Bauinvestitionen der nächsten vier Quartale. Erstellt wird die Prognose von der KOF Konjunkturforschungsstelle der ETH Zürich. Die Analyse basiert auf Daten zu Baubewilligungen und -gesuchen, welche die Baublatt-Herausgeberin Docu Media Schweiz GmbH systematisch erhebt.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.