Le Covid-19 frappe fort économiquement

Récession plus forte à Genève que dans l’ensemble de la Suisse en 2020

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Luisfpizarro-Pixabay

Sous l’effet de la pandémie du Covid-19 et des mesures de confinement, le PIB de la Suisse va se replier en 2020. Le Groupe de perspectives économiques (GPE) du canton de Genève retient comme scénario le plus probable un fort ralentissement de l’activité économique d’une durée de 2 à 3 mois, suivi d’un rebond marqué.

Jet d'eau, Genève, Suisse, lac Léman
Source: 
Luisfpizarro-Pixabay

La récession liée au Covid-19 va frapper plus fort à Genève que dans le reste de la Suisse.

Dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons actuellement, l’incertitude des prévisions est extraordinairement élevée. Pour la Suisse, le GPE s’attend à un repli du PIB compris dans une fourchette allant de - 1,5% à - 2,5% par rapport à 2019. La largeur de la fourchette dépend en premier lieu de la durée et de l’ampleur des mesures sanitaires. Elle est également liée, au moment où les mesures sanitaires seront levées, à la vitesse et à l’ampleur du processus de retour à la normale de l’économie. Autre facteur qui peut faire décaler dans un sens ou l’autre le repli du PIB, l’impact qu’aura l’aide publique.
La récession touchera plus fortement l’économie du canton de Genève que le reste de la Suisse. Selon le GPE, le repli du PIB sera compris entre - 3,0% et - 4,0%. L’écart entre la Suisse et Genève est principalement dû aux caractéristiques du tissu économique genevois, notamment l’importance du commerce de gros (« trade finance ») et les spécificités des activités bancaires, qui sont particulièrement affectées par la crise actuelle. De surcroît, le choc initial ayant été plus fort à Genève que dans le reste de la Suisse, les mesures de confinement ont et auront des conséquences plus dommageables pour les activités économiques. A fin mars, le canton de Genève est ainsi l’un des cantons les plus touchés par les réductions d’horaire de travail (RHT).

Plus la récession sera forte,
plus le rebond sera important

Pour 2021, le GPE prévoit une hausse du PIB helvétique comprise entre 2,5% et 3,5%. Les perspectives dépendent évidemment du rebond conjoncturel attendu à partir de la seconde partie de l’année 2020. Plus la baisse du PIB aura été importante en 2020, plus le rebond sera prononcé en 2021.

Chômage à plus de 5%
Avec la mise à l’arrêt d’une partie des activités économiques, le chômage est en hausse et ce mouvement va se poursuivre. D’autant plus qu’une partie des personnes touchées actuellement par des réductions d’horaire de travail se retrouveront inscrites au chômage lors des prochains mois. La dynamique du marché du travail demeure délicate à anticiper, notamment lors de la phase de rebond conjoncturel attendu en seconde partie d’année. En l’état, le GPE table sur une forte progression du chômage dans le canton Genève, passant de 3,9 % en 2019, en moyenne annuelle, à un taux compris entre 5,0% et 5,5% pour l’année 2020. Il devrait s’abaisser en 2021, pour s’établir entre 4,5 % et 5,0 %