10:02 MONDE DE LA CONSTRUCTION

A Dubaï, le béton fait impression 3D

Teaserbild-Quelle: Apis Cor

L’entreprise Apis Cor a achevé les structures murales imprimées en béton 3D d’un bâtiment administratif de deux étages pour la municipalité de Dubaï. D’une hauteur de 9,5 mètres pour une superficie de 640 m², il semble être le plus grand édifice imprimé en 3D à ce jour. Mais les concurrents ne sont pas en reste.

Ces dernières années, les imprimantes 3D béton n’ont cessé de gagner en popularité auprès des architectes et des entreprises de construction. Ces machines sont assez chères, mais présentent plusieurs avantages par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles. Une imprimante 3D béton est plus rapide, moins chère, plus sûre et plus efficace. Elle produit non seulement un minimum de déchets, mais réduit aussi considérablement le nombre de personnes nécessaires sur le chantier ainsi que la longueur des chaînes d’approvisionnement.

Imprimante mobile de deux tonnes
La start-up russe Apis Cor est bien positionnée sur ce marché mondial et avait, il y a quelques années, bouleversé le secteur de la construction en imprimant une maison en 24 heures seulement. Elle a développé une machine mobile qui extrude du béton, dotée d’un bras amovible qui peut couvrir une zone de 132 m2 et imprimer directement sur le chantier. Dernier succès en date: un bâtiment de deux étages haut de 9,5 m pour une superficie de 640 m2.

Grâce à la conception de l’imprimante 3D d’Apis Cor, la structure du bâtiment a été construite directement sur place sans aucun travail d’assemblage supplémentaire. La superficie totale du bâtiment est de 640 m² carrés, ce qui est plus grand que la zone d’impression accessible lorsque l’imprimante est à l’arrêt. Cependant, la machine qui pèse deux tonnes est mobile et a été déplacée sur le chantier par grue.


Le calcul structurel et l’analyse pour le bâtiment ont pris en compte les actions sismiques, l’action verticale, les masses du plancher et les moments d’inertie de masse, le modèle structurel, l’analyse modale, les effets de torsion accidentelle, les forces de cisaillement, les déplacements, les limitations des dommages, de même que les forces internes.

Améliorations incessantes
« L’impression 3D de construction n’en est qu’à ses débuts. Nous effectuons un travail de recherche approfondi pour rendre la technologie disponible pour une utilisation de masse. Ce projet nous a donné des connaissances uniques et une expérience inestimable qui nous aidera à améliorer notre technologie et à développer une nouvelle version de notre imprimante 3D » a affirmé Nikita Cheniuntai, président et fondateur d’Apis Cor, lors de l’inauguration. Et d’ajouter: «La version améliorée sera plus fiable et deux fois plus rapide. De plus, au cours du projet, nous avons testé et amélioré notre propre mélange 3D. Ce projet est un énorme pas en avant dans l’industrie de l’impression 3D du béton.»

 Concurrence en Europe...
Au cours de la dernière décennie, plusieurs entreprises de construction spécialisées dans la fabrication additive béton ont vu le jour. La société danoise COBOD a construit le tout premier immeuble résidentiel allemand imprimé en 3D et s’attaque actuellement à un bâtiment de 3 étages et d’une surface de 380 m2.

... et en Suisse
En Suisse, la start-up fribourgeoise Mobbot a vendu sa première machine à imprimer le béton à Matériaux Sabag SA, à Delémont. Le système d’impression robotisé de Mobbot permet de produire, couche par couche et sans coffrage, des éléments en béton utilisés dans le domaine des télécommunications, de l’énergie et de l’eau, notamment des chambres à câbles, des réservoirs ou des caniveaux.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.