17:05 MONDE DE LA CONSTRUCTION

Holcim cherche à bannir le dioxyde de carbone de son béton

Teaserbild-Quelle: Holcim

Le cimentier Holcim poursuit son chemin vers une construction plus écologique et plus durables en cherchant à réduire les émissions de dioxyde de carbone dans la production de béton. Il vient de s’allier avec trois start-up dans ce but.

Holcim et start-up 2

Crédit image: Holcim

Une des premières chambres imprimée en 3D et fabriquée avec le béton durable EvopactPLUS d'Holcim dans le cadre de la collaboration avec Mobbot.

Diabolisé par les zadistes du Mormont (VD), le cimentier Holcim n’en poursuit pas moins son activité en faveur du développement durable. Il vient de s’allie avec trois start-up pour apporter sa contribution à une construction moins gourmande en dioxyde de carbone. Les collaborations conclues vont toutes dans la recherche de matériaux plus écologiques.

Tout d’abord, Holcim cherche avec Mobbot comment intégrer les matériaux recyclés à la technique d’impression 3D. La start-up fribourgeoise a en effet créé une solution d’impression pour du béton projeté. Grâce à cette technique, souligne Holcim dans un communiqué, les coffrages habituellement utilisés pour le béton deviennent inutiles. La recette développée avec Mobbot permet de favoriser le remplacement des matériaux primaires par du recyclé.

Combustible neutre
Ensuite, la collaboration avec HeatNeutral permet à Holcim de penser à utiliser un système de combustion neutre en émission de dioxyde de carbone sur ses sites de production. Le site d’Eclépens a certes fait de très gros efforts dans le domaine, mais le cimentier entend encore les intensifier. Holcim teste donc de nouveaux combustibles à partir d’huiles neutres en dioxyde de carbone dans sa centrale de béton de  Birsfelden.

Holcim et start up 1

Crédit image: Holcim

Grâce à la minéralisation, le CO2 est lié de façon permanente aux granulats de béton.

Enfin, la production d’un béton neutre en carbone et fonctionnement selon les principes de l’économie circulaire a poussé le cimentier à prendre contact avec neustark, une start-up spécialisé dans le stockage de dioxyde de carbone dans le béton recyclé.  Dans ce procédé, le CO2 liquide est mélangé aux gravats avant d’être minéralisé. Il est ensuite incorporé au béton recyclé du cimentier pour en optimiser les propriétés.

Les trois partenariats visent évidemment à améliorer l’image des activités du cimentier. Pour que le groupe puisse poursuivre sa transition vers une construction durable.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.