La Baumag de Lucerne a célébré ses retrouvailles d’après-pandémie

Teaserbild-Quelle: Baumag

Après deux années d'absence, la 20e édition du salon des machines de chantier Baumag a pu se dérouler à nouveau dans le cadre habituel de la foire de Lucerne. 18'000 visiteurs ont afflué à la fin de janvier pour découvrir des halles pleines à craquer.

Les visiteurs ont pu le constater lors du salon Baumag 2023 : les modèles à entraînement électrique ont également le vent en poupe pour les pelles, les tombereaux et autres engins.

Crédit image: Baumag

Les visiteurs ont pu le constater: les modèles à entraînement électrique ont également le vent en poupe pour les pelles, les tombereaux et autres engins.

Malgré des températures extérieures glaciales, la Baumag a attiré pendant quatre jours plus de 18'000 visiteurs. Ses quelque180 exposants sont allés chercher les décideurs à fort pouvoir d'achat au plus près de leurs besoins et ont pu nouer des contacts durables. Pour le directeur de Hutter Baumaschinen AG, la participation au salon a une nouvelle fois porté ses fruits: «Nous pouvons jeter un regard rétrospectif sur le meilleur salon Baumag. Jamais encore nous n'avions conclu autant de contrats en une seule édition » s’est-il réjoui.

L'électricité a le vent en poupe : au salon Baumag 2023, les engins de chantier à entraînement électrique dominaient, comme ici cette chargeuse sur pneus.

Crédit image: Ben Kron

Le salon a été dominé par les engins de chantier à entraînement électrique, comme ici cette chargeuse sur pneus.

L’atmosphère générale du salon était positive, tant du côté des exposants que de celui des visiteurs. Tout le monde s’est plu à affirmer qu’il s'agissait de la meilleure plate-forme de vente et de présentation pour le secteur de la construction en Suisse. Le très grand nombre de visiteurs est venu le confirmer.

Pour l'organisateur du salon André Biland, le besoin de rattrapage en matière de contact personnel était évident chez tous les participants au salon.

Crédit image: Baumag

En ce qui concerne les contacts personnels, le besoin de rattrapage en matière de contact personnel était évident chez tous les participants.

L'organisateur du salon, André Biland, dresse un bilan réjouissant: «Nous avons littéralement ressenti le besoin de rattraper le retard en matière de contacts personnels, explique-t-il. La proximité avec les clients et le très bon encadrement sur place ont été extrêmement appréciés, tant par les exposants que par les visiteurs. Les feedbacks positifs, le fait que Baumag 2023 affiche complet et les inscriptions d'exposants déjà reçues pour Baumag 2025 nous confortent continuellement, en tant qu'organisateur du salon, dans l'idée que rien ne peut effectivement remplacer le conseil personnalisé».

Comme le veut la tradition, de nombreuses familles se sont rendues ensemble pour admirer les petites et grandes machines de chantier.

Crédit image: Ben Kron

Comme le veut la tradition, de nombreuses familles se sont rendues sur place pour admirer les machines de chantier de toutes tailles.

La 21e édition de la Baumag aura lieu du 23 au 26 janvier 2025. Une nouvelle garantie de nouvelles relations d'affaires durables, notamment pour de nombreux visiteurs de Suisse romande, du Tessin et des pays voisins.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Doka Schweiz AG

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.