La transformation des activités d’Implenia fait plonger ses bénéfices

Teaserbild-Quelle: Implenia

Implenia poursuit la transformation de ses activités de construction, et cela plombe ses résultats du premier semestre. Très actif actuellement dans le domaine du génie civil, notamment à l’étranger, le constructeur se montre néanmoins optimiste pour l’année 2021.


Implenia premier semestre 2021

Quelle: Implenia

Implenia se réjouit particulièrement de ses activités menées à l’étranger.

Du fait de son processus de restructuration entamé il y a plus d’un an, le groupe de construction Implenia a vu son chiffre d'affaires légèrement diminuer au cours du premier semestre 2020 et ses bénéfices s’effondrer. Cela n’entame pas la confiance de sa direction, qui annonce que les objectifs fixés dans son budget de cette année seront tenus.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires a reculé de 2,2 % par rapport à l'année précédente pour s'établir à 1,88 milliard de francs, annonce le constructeur dans un communiqué. C’est principalement dû au fait que le groupe se concentre sur les projets de construction complexes et de grande envergure. En conséquence, les commandes sont acceptées de manière plus sélective.

Au cours des six premiers mois de l'année, Implenia a remporté de nombreux projets d'infrastructure complexes et de grande envergure sur des marchés stratégiques. Le carnet de commandes a atteint 6,6 milliards de francs suisses (année précédente : 6,2 milliards) à la fin du mois de juin et est bien diversifié entre les secteurs d'activité et les marchés.

Portefeuille rationalisé
Implenia a annoncé une vaste restructuration à l'automne dernier. L'entreprise souhaite se concentrer sur les services intégrés de construction et d'immobilier sur les marchés principaux que sont la Suisse et l'Allemagne et proposer des projets de tunnels et d'infrastructures connexes sur d'autres marchés. La mise en œuvre est maintenant bien avancée et a déjà été achevée pour la majorité de son département du génie civil.

Implenia a vendu la société Instandsetzung GmbH en Allemagne, des chantiers et des équipements de construction en Autriche, ainsi que les domaines de l'entretien des jetées de ferry et du soutien des roches en Norvège. Une nouvelle externalisation des ateliers et des équipements de construction est à l'étude et le sous-secteur a fermé les unités de production locales dans le canton des Grisons en Suisse.

Les activités en Suède, en Norvège et en Autriche ont été réduites dans une mesure telle que les projets déjà en cours peuvent être achevés. De nouveaux ajustements du portefeuille et l'externalisation des activités à forte intensité de capital se poursuivront au cours du second semestre.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.