Le canton de Vaud veut sauver le Mormont par l’économie circulaire

Teaserbild-Quelle: Holcim

Un contre-projet vaudois  à l’initiative lancée pour sauver le site du Mormont, près d’Eclépens (VD), des appétits du cimentier d’Holcim vise à encourager les acteurs du secteur à pratiquer le recyclage systématique des matériaux. Le Conseil d’Etat veut ancrer ces principes dans la Constitution.

Holcim a des vues sur la colline du Mormont (au fond) pour poursuivre l'exploitation de ciment à Eclépens (VD)

Crédit image: Holcim

Holcim pourra continuer d'exploiter son site d'extraction d'Eclépens tout en se pliant aux exigences vaudoises en matière de protection de l'environnement.

Après l’occupation de la colline du Mormont, près d’Eclépens pour y dénoncer l’exploitation de ciment par Holcim, le Conseil d’Etat vaudois veut calmer les esprits tout en se montrant proactif. Il présente pour cela un contre-projet direct à l’initiative lancée par les Verts pour sauver ce site naturel préservé des appétits des milieux de la construction. Le gouvernement, affirme-t-il dans un communiqué, poursuit les mêmes buts que les initiants, pour le site et pour d’autres endroits du canton, comme les rives de la Venoge.

Enfoncer le clou du durable
Il n’est pas facile de réunir les intérêts des défenseurs de l’environnement et les géants de la construction. Même si Holcim prouve par de nombreuses initiatives qu’il privilégie les matériaux écologiques et les techniques durables. Le canton de Vaud souhaite être encore plus actif dans ce mouvement, en généralisant l’économie circulaire et le recyclage des matériaux.

Une politique d’exemplarité
Le contre-projet à l’initiative Sauvons le Mormont élargit donc le débat. Outre la garantie d’une meilleure protection du site naturel d’Eclépens, il souhaite être un exemple pour les acteurs de la construction en évitant, pour tous les projets cantonaux, la production de déchets et en encourageant le réemploi. Le gouvernement vaudois soumet donc au Grand Conseil l’octroi d’une enveloppe de 1,1 million pour renforcer cette exemplarité. Il s’agit d’encourager un changement des pratiques du secteur.

Holcim contenu dans ses appétits territoriaux
Le cadre légal proposé par le Conseil d’Etat limite l’exploitation de la colline du Mormont par Holcim aux périmètres déjà autorisés. Le Tribunal fédéral a d’ailleurs fixé un certain nombre de limites et de conditions au cimentier. Comme l’obligation de remettre au propre les sites dont l’exploitation est terminée.

Sept nouvelles décharges prévues
Si le contre-projet est approuvé, les principes de l’économie circulaire seront inscrits dans la Constitution vaudoise. Le canton de Vaud produit 4,5 millions de tonnes de déchets par an. Il s’agit de limiter les capacités de placement en décharge à des matériaux faiblement pollués. La création de sept nouvelles décharges est déjà planifiée, essentiellement dans un Ouest lausannois en plein développement.

Un jugement tout en nuances

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Mastix SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.