Le Covid-19 n’a pas raison de la formation dans la construction

Teaserbild-Quelle: Concrete Constructions

Malgré la crise sanitaire, la construction reste formatrice en Suisse. Une enquête menée auprès de 400 entreprises montre que la demande de relève est toujours présente.

Construction et formation Suisse 2

Quelle: Concrete Constructions

Les employeurs avouent encore privilégier leurs propres réseaux de contacts pour engager des apprentis.

Si le monde de la construction souffre de la crise sanitaire, les entreprises continuent néanmoins de former des apprentis. Les engagements pris par les employeurs au tout début de la crise sont reconduits et les jeunes sont toujours aussi nombreux à s’intéresser à la cinquantaine de métiers concernés par le domaine.

La relève est donc demandée. C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès de 400 entreprises actives dans cinq secteurs de la construction en Suisse. Plus de neuf employeurs sur dix poursuivent ainsi leurs efforts de recrutement. Toutefois, ils s’appuient en priorité sur leur réseau de relations entre leurs collaborateurs et leurs clients, ainsi que sur les associations professionnelles. Les offres d’apprentissage en ligne n’interviennent qu’après.

Neuchâtel bien placé

A titre d’exemple, le canton de Neuchâtel offrait à la mi-août 2020 plus de 200 places d’apprentissage en mode dual dans la construction. Soit en troisième position du classement général des métiers formateurs. Le taux de réussite aux derniers examens dépassait les 80% et bon nombre de jeunes diplômés enchaînent avec une seconde formation par la suite.

Près de la moitié des entreprises sondées au niveau suisse avaient organisé des journées de découverte à l’attention de futurs apprentis au début mars 2020. La qualité de la formation obligatoire est toujours un critère pour décrocher sa place d’apprentissage. Les femmes sont encore en nette minorité, é l’exception des peintres qui frisent la parité.

Les métiers les plus prisés par les apprentis sont les étancheurs, les couvreurs, les façadiers, les échafaudeurs, les plâtriers, les peintres, les dessinateurs, les soudeurs, et les constructeurs métalliques. Le secteur reste donc formateur, pour assurer son avenir.

Annonces

Dossiers

Coronavirus
© Suva

Coronavirus

Entreprises et chantiers s’accrochent aux mesures sanitaires

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.