L’Empa standardise la planification énergétique d’un nouveau bâtiment

Teaserbild-Quelle: Empa

Désormais chauffé par géothermie, le campus zurichois du Laboratoire fédéral de recherches sur les matériaux (Empa) propose de mieux planifier tout projet énergétique en abandonnant la conception au cas par cas. Les chercheurs ont donc réussi à standardiser les outils numériques de chaque corps de métier pour faciliter leur collaboration.

Campus Empa géothermie 1

Crédit image: Empa

A Dübendorf, la pose d’un champ de 144 sondes géothermiques a servi de laboratoire de développement d’une plateforme de construction unifiée et modulable.

La modélisation numérique au cas par cas fait réagir le Laboratoire fédéral de recherches sur les matériaux (Empa). Les chercheurs de Dübendorf peuvent en effet développer des outils standardisés dans la planification de projets en faveur de la transition énergétique dans la construction. Ils s’inspirent de ce fait de travaux menés par l’Université californienne de Berkeley pour faciliter une collaboration entre les différents acteurs du secteur, de l’architecte à l’ingénieur, à tous les stades d’un chantier. Et ils confirment leurs hypothèses par l’acte, en réalisant la planification énergétique de leur nouveau campus zurichois.

Fronde contre le travail manuel irréversible
Les conclusions de cette étude, communique l’Empa, visent avant tout à supprimer autant que possible le caractère irréversible du travail manuel. Elles établissent que la planification dans la construction est encore trop organisée par discipline. Il s’agit d’aller au-delà de pratiques numériques éprouvées pour concevoir un projet de bâtiment comme un système global, avec possibilité de corriger en amont ce qui se révèle faux dans la réalité.

L’immobilier, ce terreau séduisant
A Dübendorf, la construction du nouveau campus de l’Empa cherche déjà à automatiser tout ce qui peut l’être. Les chercheurs ont ainsi créé une plateforme numérique commune pour gérer le système géothermique prévu pour chauffer le site. Soit 144 sondes posées dans le sol ! Le but de ce projet européen est de créer des outils pour mieux planifier et réaliser un projet énergétique sur les bâtiments. Les méthodes employées sur le campus de recherches zurichois doivent particulièrement servir le secteur de l’immobilier, affirme l’Empa.

Un projet européen
Le nouveau champ de sondes géothermiques de l’Empa alimente de nombreux bâtiments en chaleur et en froid. Il est aussi un champ de recherches européennes sur l’impact de l’utilisation de la géothermie dans le sol, à proximité de nappes phréatiques.  

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Fondation pour la protection du climat et de la compensation du CO₂ KliK

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.