Les chantiers valaisans pourront être équipés d’alarmes canicule

Teaserbild-Quelle: SUVA

Devant les fortes chaleurs de plus en plus fréquentes, le canton du Valais étend son dispositif canicule aux acteurs de la construction et aux travailleurs à l’extérieur. Les nouvelles dispositions font la part belle à la prévention des risques, notamment par l’équipement des ouvriers sur les chantiers de bracelets-alarmes.

Chantiers Canicule VS

Crédit image: SUVA

Le Valais souhaite que les entreprises de construction évaluent encore plus fortement les risques pesant sur la santé de leurs collaborateurs.

En étendant aux travailleurs actifs à l’extérieur son dispositif de prévention des temps de canicule, le canton du Valais élargit ses prestations et renforce son partenariat social. Les dispositions préventives proposées sous l’égide de la Suva touchent particulièrement le monde de la construction et ses travailleurs sur les chantiers. Le canton invite particulièrement les entreprises et les communes à collaborer dans ce sens.

Prévention élargie
Les accords avec les partenaires sociaux valaisans comblent un manque. Le Valais se bornait jusqu’à présent à considérer que seules les personnes âgées et vulnérables devaient bénéficier de conseils et de soutiens en cas de fortes chaleurs. Les nouvelles actions entreprises dans le domaine de la construction visent aussi à monitorer les risques encourus par les travailleurs sur les chantiers. Ceux-ci pourront ainsi être équipés de bracelets-alarmes enregistrant leur température interne et à donner l’alerte en cas de canicule.

Le canton déclenche l’alerte
Pour le reste, le canton reste compétent pour établir l’état de canicule, par l’entremise du médecin cantonal, précise l’Etat du Valais dans un communiqué. Soit lorsque les températures journalières moyennes dépassent les 25 degrés pendant trois jours consécutifs. Les adjudicateurs publics et parapublics sont aussi invités à renoncer à prononcer des pénalités en cas de restitution hors-délais de leurs travaux si les fortes chaleurs en sont la cause. Les communes doivent aussi laisser les entreprises commencer leur journée une demi-heure plus tôt, soit dès 5h du matin.

Des plans souhaités à l’interne
Le Valais souhaite aussi que les acteurs de la construction définissent des plans canicule interne. L’inspection cantonale du travail va les sensibiliser aux risques. La Suva continuera de mener ses propres contrôles, en particulier sur les chantiers.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

SECU-R SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.