Les entrepreneurs suisses lancent leur plan de modernisation des bâtiments

Teaserbild-Quelle: Suva

La pandémie n'a pas décimé le marché suisse de la construction, qui fait état d’un chiffre d'affaires de  23,1 milliards de francs en 2021. Soit une augmentation de 4,5%. La Société suisse des entrepreneurs entend agir sur la modernisation du parc immobilier.


Sécurité chantiers suva 1

Crédit image: Suva

L'emploi dans la construction a retrouvé son niveau d'avant la crise, selon la Société suisse des entrepreneurs

Pour la première fois, la Société suisse des entrepreneurs (SSE) a présenté en détail aux médias son plan de modernisation du parc immobilier ». Pour atteindre les objectifs climatiques de 2050, le rythme de l'assainissement doit tripler. Les nouveaux bâtiments alternatifs font partie intégrante de l'économie circulaire. Par rapport aux bâtiments plus anciens, ils réduisent considérablement la consommation d'énergie et les polluants. », indique-t-elle dans un communiqué.

Les problèmes de livraison et les prix élevés de nombreux matériaux de construction restent pourtant des facteurs d'incertitude majeurs. Alors que la volatilité des prix des matériaux est un phénomène courant, l'industrie fait face à une situation inédite caractérisée par de fortes hausses simultanées des prix de l'acier, des plastiques et du bois, avec des pénuries de ces derniers. Ces derniers mois, 60 % des entreprises du bâtiment ont été touchées par des difficultés d'approvisionnement, au moins temporairement. L'augmentation du chiffre d'affaires s'explique en partie par la hausse des prix des matériaux. 

Les taux d’intérêt, un risque pour 2023
L’indice de la construction, instrument de prévision de la SSE et du Crédit Suisse, s'attend à une légère hausse de 2,1% du chiffre d’affaires en 2022 par rapport à l’année précédente. Outre les hausses de prix et les problèmes de livraison, une éventuelle hausse des taux d'intérêt reste un risque majeur. Si la SSE pense qu'en 2022 elle sera peu probable, 2023 pourrait être plus inquiétant, estime-t-elle. Cela L’immobilier pourra en pâtir, en entraînant une baisse de l'activité de construction.

La SSE lance ainsi un plan pour moderniser le parc immobilier en Suisse. Elle y formule 12 mesures décisives pour atteindre les objectifs climatiques en 2050. Parmi celles-ci figurent l’encouragement de la construction de bâtiments neufs de remplacement pour réduire les émissions de CO2, l’élimination des entraves juridiques à la densification, ainsi que le développement de l’économie circulaire dans le secteur principal de la construction. Le taux d’assainissement doit augmenter et le rythme de modernisation doit être multiplié par trois.

Remplacer un bâtiment est avantageux
Les bâtiments neufs de remplacement offrent un triple avantage: ils réduisent nettement la consommation d’énergie et les émissions de polluants. Démolir des bâtiments vétustes et en récupérer les matériaux de construction pour les réutiliser dans des bâtiments neufs de remplacement préserve l’environnement. Les bâtiments neufs de remplacement et la densification créent de nouvelles formes d’habitation sans occuper un seul mètre carré de surface supplémentaire, conclut la SSE.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.