14:10 PLACE DU MARCHÉ

Avis de tempête: que faire sur les chantiers?

Source de l'image teaser: Suva

Les intempéries, les tempêtes ou de forts vents peuvent présenter des risques d’accidents mortels sur les chantiers, en forêt et pour quiconque travaille en extérieur. La Suva recense cinq points importants pour se protéger et les éviter.

Suva1

Quelle: Suva

Intempéries et tempête = danger = interrompre le travail

Cela paraît évident: travailler en extérieur en cas d’intempéries, de tempêtes ou d’orages présente des risques d’accidents mortels. En cas de danger de mort, une seule option: interrompre le travail. Chaque employeur doit identifier les dangers propres aux postes de travail de son entreprise et en protéger ses collaborateurs. Si la sécurité ne peut pas être garantie autrement, il faut plier bagage et arrêter le travail jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de danger.

Détermination des dangers pour l’entreprise: mode d’emploi



Suva2

Quelle: Suva

Tenir compte du facteur météo

Chaque responsable de chantier à risque devrait avoir une application d’alerte météo sur son téléphone portable. Elle permet d’avoir suffisamment de temps pour se mettre à l’abri, mais aussi pour sécuriser le chantier. Une chose est sûre: mieux vaut ne pas se laisser surprendre.. Il faut en tenir compte dans les concepts de sécurité et les plans d’urgence et intégrer ce facteur dans la planification courante des travaux. Cela permet de réagir correctement lorsque le temps change soudainement et de prendre immédiatement les mesures de sécurité nécessaires.

Liste de contrôle pour le plan d’urgence



Suva3

Quelle: Suva

Sécuriser ce qui risque de s’envoler

Règle valable partout, mais en particulier sur les chantiers: tout ce que le vent risque de renverser ou d’emporter doit être sécurisé avant l’arrivée de la tempête. Pour les objets de grande surface, cette règle n’est pas seulement valable en cas de tempête. Un fort coup de vent peut suffire pour renverser par exemple des éléments de coffrage qui ne sont pas sécurisés de manière appropriée. La sécurisation du chantier permet d’éviter des dégâts non seulement à cet endroit précis, mais aussi aux alentours. Des barrières ou du matériel de chantier qui s’envolent peuvent représenter un risque d’accident mortel pour les ouvriers et les passants.

Roman Ribi vous montre ce qu’il faut faire en cas de tempête sur un chantier. (Disponible uniquement en allemand ou en italien)




Suva4

Quelle: Suva

Pas de travaux en hauteur en cas d’intempéries

Qu’il s’agisse d’un échafaudage, d’une grue ou d’une plateforme élévatrice mobile de personnel, il faut absolument éviter de travailler en hauteur en pleine tempête ou pendant un orage. En cas d’intempéries, il faut s’abstenir d’utiliser des équipements de travail offrant une prise au vent. Les vitesses de vent autorisées pour garantir la sécurité des utilisateurs figurent dans la notice d’instructions. Par vent fort (dès 35 à 45 km/h), il faudrait cesser de manipuler des objets de grande surface sur un échafaudage.

Pour la planification d’interventions au moyen de plateformes élévatrices PEMP et leur utilisation en toute sécurité



Suva5

Quelle: Suva

Après une tempête sur un chantier: contrôler la sécurité

Sur un chantier, le risque d’accident persiste après la tempête. Les dégâts causés par des intempéries ne sont pas toujours visibles au premier coup d’œil. Pour commencer, il faut dire STOP: penser aux règles vitales et reprendre le travail uniquement après avoir rétabli les conditions de sécurité. Un échafaudage, par exemple, devra d’abord être contrôlé par l’échafaudeur, qui évaluera les dommages et le remettra en état, avant de pouvoir être utilisé.

Celui qui respecte les règles vitales sauve des vies.



Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.