18:03 PROJETS

300 millions pour réhabiliter les eaux usées lausannoises

La Station d’épuration (STEP) de Lausanne va faire peau neuve. Le coût du projet s’élève à 300 millions de francs. Des coussins d’air seront, entre autres, installés autour de l’édifice pour lutter contre les odeurs émanant de l’usine

La STEP lausannoise, se situant à côté du parc Bourget à Vidy, aura le droit à une réhabilitation de grande envergure dès 2016. Le budget prévu est de 300 millions pour la rénovation de l’usine. Une société anonyme sera constituée en mains publiques. La plus grosse partie du financement sera engloutie par la rénovation des installations techniques.

Crée en même temps que l’expo de 1964 et l’autoroute Lausanne-Genève, le bâtiment fait partie intégrante du paysage urbain de la capitale vaudoise. Toutefois, l’accroissement de la population et la station vieillissante ont poussé les autorités à rénover le complexe. Le cabinet m+n basé à Genève s’occupe du projet. Leur idée originale d’installer des coussins d’air entourant l’ouvrage afin de moins incommoder la population avec les odeurs émanant de l’usine a été le point d’orgue du projet.

Le site dela STEP s’étend sur 70’000m2, soit aussi grand que le quartier du Flon au centre-ville de Lausanne! L’ouvrage à construire sera habillé d’une membrane légère, atmosphérique et translucide. Le futur édifice sera couvert par des toitures extensives servant de zone refuge pour les oiseaux et les insectes, et sera aussi composé avec des panneaux photovoltaïques. Les fameux coussins d’airs gonflés à basse pression révélera l’esthétisme du bâtiment de jour ou comme de nuit avec un éclairage prévu.

Elimination des micropolluants améliorée

La station est importante pour le bassin lausannois, elle reçoit, en effet, l’eau à traiter de 16 communes différentes. Actuellement, ce sont 200'000 personnes qui profitent de l’usine. A terme, l’objectif est de répondre aux besoins de 300'000 habitants. La réhabilitation du complexe va aussi permettre un meilleur traitement des eaux et surtout un plus grand volume. Actuellement, il peut traiter, chaque seconde 2m3de liquide, la modernisation prévoit de passer ce chiffre à 2,4m3.

La STEP poursuit sa mue, pas seulement en s’intégrant parfaitement dans le milieu urbain lausannois, mais aussi en relevant des défis technologiques. Ainsi, des essais-pilotes sont déjà en cours pour tenter d’éliminer les micropolluants organiques, c’est-à-dire des substances polluantes se trouvant dans l’eau à des concentrations infimes. D’ici 2020 et avec le nouveau bâtiment, la filtration se fera de manière plus efficace.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.