09:09 PROJETS

Chantier à 125 millions pour l’ECA

Un nouveau bâtiment pour l’Établissement cantonal d’assurances (ECA) sera bientôt construit, à Lausanne. La première pierre a été symboliquement posée mardi.

L’ECA a lancé un chantier à 125 millions de francs dans le quartier de la Blécherette à Lausanne. Au début de 2021, les cinq étages du nouveau bâtiment accueilleront le personnel de l’ECA, mais également les trois centrales d’urgence (118, 117 et 144), ainsi que le poste de commandement de l’état-major de conduite et celui de la Protection civile. «C’est l’un des plus gros chantiers du canton, souligne Serge Depallens, directeur de l’ECA. Il nous permettra de travailler plus efficacement.»

Police, pompiers, ambulances regroupés

300 employés, actuellement répartis dans plusieurs bâtiments à Pully, dont l’ancienne Clinique de Chamblandes, seront regroupés à Lausanne. Le personnel se retrouvera groupé dans des bureaux open space, censés faciliter la collaboration. De vastes espaces de formation sont également prévus dans la nouvelle construction. Le changement sera important sur le plan des urgences car le regroupement des centrales d’appel de la police, des pompiers et des ambulances au même endroit permettra de travailler en synergie. «Si nous avons évité jusque-là une crise majeure, nous avons la responsabilité de donner une réponse aux risques qui existent toujours», relevait Béatrice Métraux, cheffe du Département des institutions et de la sécurité.

Les appels ont doublé en 15 ans

La conseillère d’État souligne le développement des appels au secours. «Ils ont plus que doublé entre 2000 et 2016, dit-elle. Et le regroupement des forces sécuritaires permet de mieux gérer les situations de crises.» Ainsi, en plus des numéros de secours, une salle sera destinée à l’état-major de conduite, réuni en cas de crise telle que celle traversée lors de l’accident d’un train chimique à Daillens, en 2015. Pour compléter le tableau, la gestion du trafic de l’agglomération quittera les locaux de la police cantonale pour rejoindre le centre en construction.

Ecologie, Minergie P et ruches sur le toit

Certification Minergie-P, panneaux solaires et sondes géothermiques complètent l’arsenal sur le plan écologique. À un détail près: Béatrice Métraux suggère d’y ajouter des ruches sur le toit. Un élément que l’ECA aura le temps d’examiner, tout comme l’affectation de ses bureaux de Pully, qui devraient être transformés en appartements et en bureaux.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.