08:09 PROJETS

Concept innovant: découvrez le mur d’éoliennes posé dans la mer.

Source de l'image teaser: Wind Catching Systems

Après les champs de pales à perte de vue, voici peut-être le temps des murs d’éoliennes. L’idée est de monter une structure verticale mesurant 300 m de haut sur 350 m de large en plein océan. Si la société Wind Catching Systems (WCS) arrive à ses fins, ce sera bientôt une réalité.

Le système «Wind Catching» se compose d'un grand cadre de 350 m de large avec plusieurs éoliennes fixé sur une plateforme en mer.

Quelle: Wind Catching Systems

Le système «Wind Catching» se compose d'un grand cadre de 350 m de large avec plusieurs éoliennes fixé sur une plateforme en mer.

Le système «Wind Catching» se compose d'un grand cadre de 350 m de large et de nombreuses petites éoliennes superposées les unes aux autres fixées sur une plate-forme en mer. Le concept vise une «approche particulière» de la production d'énergie grâce à l'énergie éolienne, comme le décrit la société norvégienne WCS. L'éolienne atteindra les 300 m, soit pratiquement la même hauteur que la Tour Eiffel. 

Cette conception spéciale est spécifiquement conçue pour optimiser la production d'énergie des centrales éoliennes flottantes. Ainsi, la centrale se compose de plusieurs éoliennes de plus petite taille disposées verticalement les unes au-dessus des autres sur une plate-forme d'environ 350 mètres de large. Selon WCS la zone couverte par cette structure est deux fois plus grande que celle d'une éolienne classique de 15 MW. 

Plateforme ancrée au fond de la mer Etant donné que les éoliennes de la centrale sont assez petites et mises en place les unes sur les autres, la fabrication et l’assemblage seront également beaucoup plus faciles, selon la société, car il n’y a pas besoin de composants individuels complexes. Cela signifie qu'aucune grue ou navire spécial n'est requis pour le montage, comme c'est le cas pour les éoliennes conventionnelles. L'entretien est également simplifié par la construction en treillis. 

La plate-forme elle-même sera fixée au fond de la mer au moyen d'une «technologie éprouvée» dans l'industrie pétrolière et gazière. L'éolienne dispose également d'une sous-station intégrée sur un «navire-mère» qui relie toutes les unités et exporte l'énergie produite vers la terre. 

Plus performant
En termes de production, jusqu'à 80’000 foyers pourraient être alimentés en électricité par ce système. Cinq murs d’éoliennes correspondraient à la même quantité d'énergie que 25 turbines conventionnelles, explique WCS précisant que des roues plus petites pourraient fonctionner de manière plus efficace que les grandes turbines à des vitesses de vent de 40 à 45 km/h. 

En effet, pour des raisons de sécurité, les grandes éoliennes ont tendance à incliner leurs pales ou à s'arrêter complètement entre 39 et 49 km/h afin d'éviter tout dommage éventuel. La durée de vie d'un mur éolien est estimée à 50 ans. Alors que celle d'une éolienne classique est de 30 ans. 

Premier prototype l’année prochaine Le système de «Wind Catching» n'est pour l'instant qu'un concept théorique. Toutefois, la technologie doit être expérimentée et vérifiée avant la fin de cette année. La Norvège s'efforce de construire sa propre industrie éolienne en mer et un premier prototype doit être construit en 2022.

Au début de 2021, le gouvernement a libéré les deux zones maritimes «Utsira North» et «Southern North Sea II»sur le littoral norvégien pour le processus d'approbation. Les plans concrets de parcs éoliens offshore  en mer ne semblent donc plus si éloignés de la réalité. 

Pour plus d'informations : windcatching.com

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.