11:03 PROJETS

Des universitaires suisses en compétition mondiale

Le Solar Dectahlon 2017, du Département américain de l’énergie, est une prestigieuse compétition universitaire de niveau mondial. Pour participer, les étudiants doivent concevoir en 18 mois, et construire en 10 jours, le meilleur habitat possible, en taille réelle et parfaitement opérationnel, qui utilise le soleil comme unique source d’énergie.


L’équipe suisse sélectionnée pour partir tenter l’aventure à Denver se compose d’étudiants de l’Ecole Polytechnique Fédérale de (EPFL), de la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR), de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) et de l’Université de Fribourg (UNIFR). La compétition juge la construction sur sa stratégie énergétique, mais en tenant compte de dix critères de sélection dont: architecture, santé et confort, marketing, électroménager, ingénierie, exploitation, communication, gestion de l’eau, innovation et bien sûr énergie. Lancée en 2002 par le US Department of Energy, elle met en concurrence entre 10 et 20 équipes d’étudiants. La Hollande et la Suisse sont les deux seules équipes à représenter l’Europe géographique.

Le NeighborHub en question

Réunies au sein du Smart Living Lab où le prototype nommé «NeihborHub» sera construit, l’EPFL, la HEIA-FR, et l’UNIFR conjuguent leurs compétences pour concevoir une maison efficiente sur le plan énergétique et qui démontre la capacité suisse à maîtriser les questions liées aux modes de vie durables. De même, la HEAD explorera différentes options de design d’exposition afin que le prototype sensibilise sur les enjeux de la durabilité. «Pour mener à bien ce défi, supervisé par quelques enseignants, nous avons créé une entité qui s’appelle Swiss Living Challenge et l’association Solar », relève Mathieu Farine, l’un des étudiants du projet et président de l’association. Analyse du marché et budget se sont ajoutés à la problématique de la construction. «Nous devons gérer le projet de A à Z, cet aspect pluridisciplinaire est intéressant. Nous avons opté pour une maison de quartier plutôt que pour une villa individuelle car le projet doit répondre à un contexte urbain pour lequel il est conçu, or en Suisse, une maison de quartier répond davantage aux besoins. Nous souhaitons faire prendre conscience à chacun de l’importance de nos gestes quotidiens. Par exemple, un compteur d’eau sera relié à la douche pour visualiser en direct la consommation d’eau

Le premier critère du concours étant l’utilisation exclusive de l’énergie solaire, le bâtiment fait appel à la production photovoltaïque. Son originalité réside dans le positionnement des panneaux afin d’aligner au mieux la production d’électricité aux besoins des habitants au fil de la journée. De la façade est pour le matin, à l’ouest pour le soir, l’installation ne recourt pas uniquement à une toiture orientée au sud afin d’éviter une surproduction à midi qui ne pourrait pas être consommée par les occupants. Une optimisation intelligente qui fait partie de la durabilité.

Un concept architectural inédit

Les étudiants ont conçu des blocs modulaires pouvant accueillir des fonctions multiples: chambre, cuisine, atelier, etc. Avec un mobilier adéquat, chaque module doit être suffisamment flexible pour s’adapter à des usages différents en fonction des besoins des habitants: espaces de rencontre, repas, jardins communs. La mobilité a été pensée avec des vélos à disposition. L’ossature du bâtiment est en bois avec un assemblage sans vis ni colle mais un système d’imbrication qui tient compte de la forme et de la charge à soutenir. Quant à l’enveloppe extérieure, elle se compose de plaques de verre teinté laissant passer une quantité mesurée de lumière et d’énergie solaire. Les surfaces restent homogènes et esthétiques, avec l’intégration de panneaux solaires en façade.

Depuis le début du projet, une centaine d’étudiants se sont relayés. Ils sont, entre autres, de futurs ingénieurs en électricité, en mécanique, en environnement ou en architecture. Cette maison est étudiée pour vivre dans un climat tempéré. Car, après son exposition, le prototype solaire reviendra dans le canton de Fribourg et devra être adaptable pour s’intégrer à la ville. En effet, ce projet-pilote est conçu pour être testédans un cadre réel.

Le concours aura lieu du 23 septembre au 20 octobre et sera ouvert au public du 5 au 15 octobre 2017 à Denver.



Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.