11:09 PROJETS

France et Suisse reliées!

La future ligne transfrontalière entre Genève et Annemasse prend forme. En effet, vendredi passé, la jonction souterraine a été réalisée entre les deux pays.

19415

Les équipes françaises et helvétiques du CEVA ont joint leurs chantiers dans la tranchée couverte du Foron, entre Genève et Annemasse la semaine dernière. Si en surface la frontière est marquée la rivière du même nom que la tranchée, en profondeur, il ne restait qu’une paroi. Cette dernière est tombée vendredi sous les coups de massue des ouvriers du gigantesque chantier.


Cette liaison n’est pas uniquement symbolique; elle marque un réel avancement du chantier en donnant au projet une dimension binationale. La connexion entre les deux chantiers est le fruit d’un travail de coordination entre les deux nations, ce qui n’est jamais facile quand, lors de travaux, deux pays sont en relation.


De plus, avec cet événement, les curieux sont invités à se projets dans la mobilité ferroviaire que le Léman Express offrira aux voyageurs transfrontaliers, via la nouvelle ligne CEVA, qui devrait être ouverte au public en décembre 2019. Lors de la cérémonie de réunion des deux pays, l’identité visuelle et l’habillage des 40 trains ont été dévoilés. La flotte franco-suisse desservira 230 km de lignes et 45 gares entre Coppet, Genève, Annemasse, Evian-les-Bains, S-Gervais, Annecy et Bellegarde. Elle sera constitué de 23 trains «Flirt France» et de 17 «Regiolis CEVA».


Prévu pour décembre 2019

Pour rappel, le chantier du CEVA est qualifié de chantier du siècle à Genève. La nouvelle ligne ferroviaire constituera l'épine dorsale du futur RER transfrontalier de la région. Elle permettra d'aller d'Annemasse (F) à la gare de Cornavin en 20 minutes. La mise en service de cette ligne est prévue pour décembre 2019.


Plus de la moitié des travaux ont déjà été réalisés côté suisse. Il s'agit de construire, principalement en souterrain, 14 kilomètres de lignes entre Genève Cornavin et le Foron, ainsi que 5 stations. Le coût des travaux s'élève à 1,57 milliard de francs, financé à 56% par la Confédération et le reste par le canton de Genève.

Les Français construisent, eux, deux kilomètres de lignes enterrées, de la gare d'Annemasse jusqu'à la frontière suisse. Le budget pour réaliser ces travaux se monte à 234 millions d'euros (environ 255 millions de francs). Au début de l'année prochaine, les voies seront posées.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.