09:12 PROJETS

Genève : la rue de Carouge en voie d’être piétonne et végétalisée

Teaserbild-Quelle: Wikimedia -MHM55 (CC BY-SA 4.0)

La ville de Genève repense la mobilité en voulant transformer sa rue de Carouge. Le trafic motorisé sera supprimé pour laisser la place à de nouveaux arbres et végétaux, aux transports publics, aux cycles et aux piétons.


Aux travaux prévus initialement sur les infrastructures vient s’ajouter un nouveau projet de réaménagement qui offre une réelle plus-value en termes de convivialité, de confort des déplacements et de lutte contre les îlots de chaleur.

Crédit image: Wikimedia -MHM55 (CC BY-SA 4.0)

La rue de Carouge est actuellement trop minérale pour participer aux efforts de la Ville de Genève en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

La rue de Carouge sera entièrement réaménagée, végétalisée et piétonnisée entre le rond-point de Plainpalais et la place des Augustins. L’objectif est de requalifier l’espace public, d’améliorer les mobilités douces et d’introduire une part importante de végétation. des trottoirs généreux pour les piétons, un espace dédié aux cycles dans les deux sens et un site propre pour les trams rénové et végétalisé.

Le nouvel aménagement fera la part belle aux déplacements à pied. Le projet tire profit de la récupération d’espace permise par la suppression du trafic individuel motorisé. Si celui-ci était maintenu, il n’y aurait aucune marge de manœuvre significative pour requalifier et végétaliser la rue. La suppression des véhicules motorisés est rendue possible par le rôle peu important de ce tronçon dans le réseau routier et par les possibilités de report cohérentes sur les axes voisins. Les livraisons, l’accessibilité pour les riverains et les services d’urgence et d’entretien pourront être maintenus. Les places de stationnement supprimées seront compensées dans les parkings environnants.Cet aménagement s’inscrit dans la stratégie d’adaptation au réchauffement climatique et d’amélioration de la qualité de vie en ville, 

Les objectifs à atteindre
Réaliser des aménagements qualitatifs dans un tissu urbain dense en redonnant leurs places aux mobilités douces et en valorisant les pieds de façades et l’attractivité des commerces,  réduire les émissions sonores,  améliorer la qualité de l’air et diminuer la pollution lumineuse en offrant un cadre de vie plus sain et plus agréable pour tous les êtres vivants. 

Diminuer les îlots de chaleur avec la mise en œuvre de surfaces perméables et végétalisées, la plantation d’arbres et la végétalisation des voies de tramway et mettre en place une gestion différenciée des eaux pluviales avec l’acheminement des eaux de pluie vers les futurs espaces plantés.

Des travaux coordonnés
En sous-sol, la Ville de Genève doit rénover les réseaux d’assainissement pour séparer les eaux claires des eaux usées, alors que SIG doit procéder au remplacement des conduites de gaz et d’eau potable. En surface, les TPG doivent remplacer les rails de tram, qui seront équipés d’un dispositif anti-bruit. L’idée est d’effectuer l’ensemble des travaux, y compris le réaménagement de la rue, de manière groupée entre les différents maîtres d’ouvrage, pour mutualiser les coûts et optimiser la durée du chantier. Dans l’intervalle, des travaux ponctuels urgents ont déjà été réalisés ou sont en cours.

Deux crédits votés
Le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté un crédit de 6'867'800 francs net pour la rénovation du réseau d’assainissement le 26 février 2020. 
Avec la nouvelle législature et afin de répondre à l’urgence climatique, le Conseil administratif a soumis un amendement à la proposition PR-1397 avec une seconde délibération comprenant les travaux d’aménagement. Estimés à 8'116 200 francs, ces travaux s’intègrent dans la stratégie climatique de la Ville demandée par le Conseil municipal. La délibération a été adoptée le 9 juin 2021.

Planning
Le projet d’aménagement sera présenté aux riverains de la rue de Carouge en début d’année 2022. Les commerçants seront également contactés. Il est prévu de déposer la demande d’autorisation de construire en mars 2022 et le début des travaux est envisagé en automne 2022.

La rue de Carouge, à Genève, sera entièrement réaménagée, végétalisée et piétonnisée entre le rond-point de Plainpalais et la place des Augustins La Ville veulent ainsi requalifier son espace public, améliorer les mobilités douces et augmenter la végétalisation de cette artère.  Des trottoirs généreux pour les piétons, un espace dédié aux cycles dans les deux sens et un site propre pour les trams rénové et végétalisé sont ainsi envisagés.

Un axe routier peu important
Le projet tire profit de la récupération d’espace permise par la suppression du trafic individuel motorisé. Si celui-ci était maintenu, il n’y aurait aucune marge de manœuvre significative pour requalifier et végétaliser la rue, indique la Ville dans un communiqué.  La suppression des véhicules motorisés est rendue possible par le rôle peu important de ce tronçon dans le réseau routier et par les possibilités de report cohérentes sur les axes voisins. Les livraisons, l’accessibilité pour les riverains et les services d’urgence et d’entretien pourront être maintenus. Les places de stationnement supprimées seront compensées dans les parkings environnants.

Genève entend ainsi réaliser des aménagements qualitatifs dans un tissu urbain dense. Elle veut redonner sa place à la mobilité douce en valorisant les pieds de façades et l’attractivité des commerces. Elle entend  aussi réduire les émissions sonores,  améliorer la qualité de l’air et diminuer la pollution lumineuse

Il s’agit aussi de diminuer les îlots de chaleur avec la mise en œuvre de surfaces perméables et végétalisées, la plantation d’arbres et la végétalisation des voies de tramway. Le projet va mettre en place une gestion différenciée des eaux pluviales avec un acheminement des surplus vers les futurs espaces plantés.

Des travaux coordonnés
En sous-sol, la Ville de Genève doit rénover les réseaux d’assainissement pour séparer les eaux claires des eaux usées, alors que les Services industriels doivent procéder au remplacement des conduites de gaz et d’eau potable. En surface, les Transports publics doivent remplacer les rails de tram et les doter d’un dispositif anti-bruit. L’idée est d’effectuer l’ensemble des travaux, y compris le réaménagement de la rue, de manière groupée entre les différents maîtres d’ouvrage, pour mutualiser les coûts et optimiser la durée du chantier. Dans l’intervalle, des travaux ponctuels urgents ont déjà été réalisés ou sont en cours.

Le coût total des travaux est estimé à 8,1 millions. Le projet d’aménagement sera présenté aux riverains de la rue de Carouge au début de l’année prochaine. Les commerçants seront également contactés. Il est prévu de déposer la demande d’autorisation de construire en mars 2022 et le début des travaux est envisagé en automne 2022.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.