10:11 PROJETS

Les défis du béton pour ériger les tours de Bâle

Teaserbild-Quelle: (CC BY-SA 4.0)Wikimedia C/ Jeremy Toma

La construction des tours jumelles de Roche a nécessité l’utilisation de ciment fabriqué sur mesure. Une synergie totale entre technologie, architecture et organisation logistique parfaite ont permis la construction des deux gratte-ciels les plus hauts de Suisse.

Les deux plus grands bâtiments de Suisse sont les tours jumelles la Roche de Bâle. Une troisième tour est prévue sur le même emplacement.

Crédit image: (CC BY-SA 4.0)Wikimedia C/ Jeremy Toma

Les deux plus grands bâtiments de Suisse sont les tours jumelles Roche de Bâle. Une troisième tour est prévue au même emplacement.

Bâle peut s'enorgueillir de disposer des deux plus hauts bâtiments de Suisse. A côté du bâtiment n°1 du groupe pharmaceutique Roche qui mesure 178 m et compte 41 étages, le bâtiment n°2 culmine à 205 m. Ils dépassent l’ancienne détentrice du record, la Prime Tower à Zurich.  Les immeubles de bureaux se distinguent également par leur architecture unique, en forme de voile, conçue par Herzog et de Meuron. Le célèbre bureau d'architectes suisse a combiné l’esthétique aux exigences élevées du béton pour mettre en œuvre ce projet de plus d’un milliard de francs. C’est ainsi que sont nées deux des plus belles tours de bureaux de Suisse.

Exigences en matière de résistance et de chaleur d’hydratation
Cet incroyable projet de construction a nécessité le développement de ciments sur mesure pour la fabrication de bétons spéciaux et la société Holcim a été mise à contribution pour la construction et logistique du projet. La dalle de fondation sur laquelle repose la tour, ainsi que les murs extérieurs, exigent de très fortes contraintes au béton. La dalle de fondation, l’élément le plus massif du bâtiment, a nécessité quelque 700 m3 de béton. Et il était impératif de ne pas dépasser les 60 °C afin de prévenir les dommages structurels provoqués par les températures excessives. 

Les ingénieurs ont également dû limiter le diamètre maximal des granulats à 16 mm en raison de la densité extrême de l’armature, tout en garantissant en continu la pompabilité du béton à une hauteur maximale de 205 m. 

Importance de la logistique
Un autre défi consistait à transporter une grande quantité de ciment et d'agrégats spéciaux utilisés dans la production de béton sur le site.
40’000 t de ciment et 200’000 t de granulats ont été nécessaires, ainsi que la création d’un programme de livraison qui prévoyait le transport de 1’000 t de granulat maximum par jour. Le département logistique d'Holcim a travaillé avec les équipes de fabrication de ciment et de béton prêt à l'emploi (BPE) et divers sites de production pour développer des plans de production sur mesure afin d'assurer l'approvisionnement du chantier. Il est encore prévu qu’un troisième bâtiment sorte de terre sur ce même site.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.