08:01 PROJETS

L'«Amphipole» doit être rénové et réorganisé

Le premier bâtiment ouvert en 1970 sur le campus universitaire de Dorigny doit être rénové. La structure vieillissante doit être adaptée aux exigences énergétiques actuelles. Elle avait déjà été désamiantée il y a quelques années.

Alors que le chantier du nouveau bâtiment Geopolis bat son plein, la cheffe du Département de la formation Anne-Catherine Lyon a annoncé le réaménagement du principal bâtiment des sciences, l'Amphipole (ex-Collège propédeutique). Les coûts de rénovation et de réorganisation sont estimés à quelque 40 millions de francs. Le Conseil d'Etat vaudois a débloqué un crédit d'études de 400'000 francs. L'avant-projet devrait être prêt en mars, a-t-elle indiqué .
«Ce bâtiment a marqué son temps. Son architecture a été conçue pour être évolutive et s'adapter aux besoins futurs, quels qu'ils soient», a expliqué Jean-Pierre Mathez, architecte responsable au Bureau des constructions de l'université à Dorigny (BUD). Un des défis du projet consistera à améliorer l'isolation thermique tout en préservant la qualité architecturale des façades.

Le programme pour la décennie

En ce moment Géopolis (20000 m2), à l'extrémité nord de Dorigny. Le bâtiment permettra de loger les sciences de l'environnement ainsi que les sciences sociales et politiques. Sa construction devrait coûter 110 millions de francs au canton, la Confédération le subventionnant à hauteur de 50 millions. Le bâtiment devait conserver des murs de l'usine de meubles Leu, rachetée par l'Etat, mais les analyses ont montré qu'ils étaient trop fragiles. Ils ont alors été concassés pour être intégrés dans la construction.
Ensuite, la rénovation d'Amphipole où sera créé dès 2013 le département des neurosciences fondamentales sur les bases de l'actuel Département de biologie cellulaire et de morphologie. A proximité, dans des bâtiments distincts, sont installées la génomique et la biologie.
La dernière phase de cette série de constructions devrait être le réaménagement de surfaces sur l'actuel site du Bugnon, dans le quartier du CHUV, pour y faire un Centre du cancer. A Epalinges, sur le site de l'ISREC, d'ores et déjà acquis pour un montant de dix-huit millions par le Conseil d'Etat, se dressera un Centre d'immunologie.
Anne-Catherine Lyon a fait les comptes des investissements à Dorigny depuis les débuts, à la fin des années soixante: près de 700 millions. Les constructions nouvelles des années 2000, ont été un nouveau bâtiment d'auditoires (Amphimax) et une annexe pour le droit et l'économie (Extranef). (BA)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.