00:03 PROJETS

La caverne des machines dévoilée

Une étape importante vient d’être franchie dans la construction de la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance. La caverne des machines, l’une des plus imposantes d’Europe, a été dévoilée devant un parterre d'invités. La mise en service de la centrale est prévue pour fin 2018. Elle apportera une contribution significative à la nouvelle stratégie énergétique de la Suisse.

19415

Près de 200 invités étaient réunis lundi 3 mars sur le chantier de Nant de Drance à Châtelard (VS) pour célébrer la fin du percement de la caverne des machines. Parmi eux, la conseillère fédérale Doris Leuthard ainsi que les représentants des autorités fédérales, cantonales, communales et des partenaires du projet – Alpiq, les CFF, IWB et FMV (Forces Motrices Valaisannes). «A long terme, des possibilités de stockage et des réserves d’énergie de réglage seront nécessaires à la production croissante et volatile issue des énergies renouvelables. C’est ainsi seulement que l’image, si souvent utilisée, des Alpes comme ‘batterie de l’Europe’ deviendra réalité», a expliqué la conseillère fédérale Doris Leuthard. Cette centrale prouve l’importance d’une connexion avec l’Europe et démontre à quel point notre accès au marché européen est indispensable. «Nant de Drance est aussi un élément important de la Stratégie énergétique 2050 de la Suisse. Nant de Drance démontre qu’il faut continuer à investir, même si actuellement la situation sur le marché de l’électricité est critique», a ajouté la conseillère fédérale.

Avec ses dimensions imposantes – 194 mètres de long, 32 mètres de large et 52 mètres de haut – la caverne des machines est l’un des plus grands ouvrages souterrains d’Europe. Elle se situe entre les lacs d’Emosson et de Vieux-Emosson à 600 mètres de profondeur sous la roche. Pour y accéder, un tunnel long de 5,6 kilomètres a été creusé au départ de Châtelard. Les travaux d’excavation de la caverne ont débuté en septembre 2011 et se sont achevés deux ans et demi après le premier minage. Au total, 400’000 m3 de matériaux pesant près de 630’000 tonnes ont été excavés à l’explosif et transportés jusqu’au dépôt de Châtelard.

Produire et stocker de l’énergie en grande quantité
La caverne des machines sera le cœur de la future centrale puisqu’elle accueillera les six groupes de pompage-turbinage. Avec leur puissance totale de 900 MW, ils permettront, selon les besoins, de produire ou stocker en très peu de temps de grandes quantités d’énergie. Lorsque la demande en électricité sera importante, l'eau stockée dans le lac supérieur de Vieux-Emosson sera turbinée dans la caverne des machines pour produire de l’énergie. A l'inverse, lorsque l’électricité sera excédentaire sur le réseau, l’eau du lac d’Emosson sera pompée vers Vieux-Emosson permettant ainsi de stocker l’énergie.

La centrale sera mise en service par étapes en 2018. Les actionnaires – Alpiq (39%), les CFF (36%), IWB (15%) et FMV (10%) – investissent près de 1,9 milliard de CHF dans sa construction. Michael Wider, Président du Conseil d’administration de Nant de Drance SA, a rappelé que « les actionnaires de Nant de Drance sont fiers d’avoir entrepris ce projet. La future centrale sera un véritable concentré de haute technologie. Elle pourra passer du turbinage à pleine puissance au pompage à pleine puissance en moins de 10 minutes. Cette très grande flexibilité lui conférera à l’avenir un atout majeur sur les marchés suisses et internationaux de l'électricité, même si aujourd’hui l’ensemble des conditions cadres ne sont pas encore réunies pour valoriser économiquement les aménagements de pompage-turbinage sur leur marché de référence.»

Les prochaines étapes, en 2014, seront l’arrivée des premières conduites en acier, la fin du percement du deuxième puits vertical et la poursuite des travaux de surélévation du barrage de Vieux-Emosson. Dans la caverne des machines, les travaux de montage des équipements pourront maintenant débuter.

Un instrument essentiel à la sécurité d’approvisionnement
La future centrale de Nant de Drance s’inscrit parfaitement dans la stratégie énergétique du Conseil fédéral. L’énergie de réglage mise à disposition permet d’équilibrer la production et la consommation d’électricité. C’est un instrument indispensable pour valoriser les nouvelles énergies renouvelables dont la production est irrégulière et aléatoire. Nant de Drance sera une ressource importante pour assurer la stabilité du réseau électrique à l’échelle européenne et garantir la sécurité d'approvisionnement en Suisse. La future centrale permettra également aux CFF de couvrir leurs besoins en énergie lors des pointes de puissance sur le réseau ferroviaire. (ba)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.