17:04 PROJETS

La folie des grandeurs continue

Un nouveau projet fou vient d’être dévoilé à Dubaï. Une tour plus haute que la Burj Khalifa (828m) va être construite d’ici 2020. Son concepteur ? L’Hispano-Suisse Santiago Calatrava.

Dubaï va construire une tour plus haute encore plus haute que la Burj Khalifa, le plus grand gratte-ciel du monde qui culmine à 828 mètres dans la cité arabe, a annoncé dimanche Emaar, géant de l'immobilier de l'émirat. Le projet est conçu par l'architecte star hispano-suisse Santiago Calatrava, mondialement connu pour ses réalisations telles que le Pont Bach de Roda, commandé pour les Jeux olympiques de Barcelone, le pont de l’Alamillo, édifié pour l’Exposition universelle de Séville ou le pont suspendu du tramway à Jérusalem.

Inspirée par la forme de la fleur de lys, la tour évoquera par sa structure la forme d’un minaret et sera attachée au sol par un système de câbles. Elle sera dotée d’une plateforme d’observation en plus de 18 à 20 étages qui accueilleront des restaurants et des hôtels.La Dubai Creek Harbour sera la pièce maîtresse du réaménagement de la crique de Dubaï mené actuellement par la société Emaar au cœur de la vieille ville de Dubaï.

La tour est estimée à environ un milliard de francs. Celle-ci est décrite comme "un monument élégant" qui fera partie d'un projet de développement mené par sa firme tout au long dela Dubaï Creek.

Prête pour l’expo universelle

La hauteur exacte sera annoncée à la fin des travaux, en soulignant que la compagnie souhaite présenter la nouvelle tour sous forme de "cadeau à Dubaï avant 2020", année fixée pour l'Exposition universelle.

Dubaï s'est fait une réputation en construisant des centaines de tours à l'architecture parfois originale et futuriste. La cité État est une grande plateforme commerciale du Moyen-Orient. La Burj Khalifa avait coûté 1,5 milliard de francs). Inaugurée en janvier 2010, cette tour est l'un des joyaux de Dubaï qui a attiré plus de 14 millions de touristes en 2015.

Dans la course au bâtiment le plus haut du monde, la firme Kingdom Holding du prince milliardaire saoudien al-Walid ben Talal a lancé la construction à Jeddah, ville portuaire saoudienne sur la mer Rouge, d'une tour qui doit culminer à plus de 1 kilomètre de hauteur. Le coût de sa construction est estimé à deux milliards de francs.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.