15:01 PROJETS

La tour de Mario Botta prévue à la décharge de Bonfol peine à être financée

Teaserbild-Quelle: Fondation Mémoire, art et forêt, Bonfol

Il manque encore un peu moins du tiers du financement de la revalorisation du site de l’ancienne décharge de Bonfol (JU), selon le projet préparé par Mario Botta. La Fondation Mémoire, Art et Forêt doit trouver les fonds nécessaires avant le mois d’octobre 2021.

Mario Botta a présenté son projet de métamorphose de l'ancienne décharge chimique. Deux cercles de chênes permettront de recréer une forêt et une tour de 40 m offira une vue panoramique extraordinaire sur le paysage. Image 1 sur 4

L'architecte tessinois Mario Botta veut faire de l'ancienne décharge de la chimie bâloise un lieu de mémoire et de contemplation.

Le temps file à grande vitesse pour les auteurs de la revalorisation du site de l’ancienne décharge de Bonfol (JU). Il file en tout cas plus vite qu’arrivent les fonds nécessaires au projet de création d’un site touristique sur place. La Fondation Mémoire, Art et Forêt ne dispose en effet plus que de huit mois pour trouver les quelque 3,4 millions manquant à son projet.

La chimie bâloise, propriétaire du site, a en effet fixé au mois d’octobre 2021 le dernier délai pour participer à la revalorisation de l’ancienne décharge, selon un projet établi par l’architecte tessinois Mario Botta. Les associations partenaires du projet, à avoir surtout escale Bonfol, et le canton du Jura confirment l’information rapportée par la « Basler Zeitung ». Les services cantonaux jurassiens ont pourtant demandé en novembre dernier au propriétaire des lieux de procéder à d’ultimes sondages pour vérifier si le site avait été totalement assaini.

Parallèlement, les recherches de fonds se poursuivent dans le contexte difficile de la crise sanitaire. La Loterie romande a déjà promis 1,2 million à la Fondation. Cependant, la chimie bâloise annonce ne pas attendre indéfiniment pour participer aux travaux de réaménagement du site.

La revalorisation de l’ancienne décharge de Bonfol vise à créer une attraction touristique dédiée au Land’Art. Le projet, d’un coût estimé à près de 9 millions, vise à construire une tour d’observation de 40 m de hauteur et deux jardins circulaires de 400 m de circonférence. L’ancien mur de soutènement sera coiffé d’une promenade piétonne, à 11m de hauteur.

Mario Botta veut faire de ce site un lieu de mémoire. Les Jurassiens souhaitent que de nombreux visiteurs viennent l’apprécier. Mais c’est une vraie course contre la montre qui s’est engagée pour que le projet puisse voir le jour.

 

Lire encore


Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.