14:33 PROJETS

L’aviation civile valaisanne veut franchir le pas de l’électromobilité

Teaserbild-Quelle: Carsten Steger, CC_BY-SA_4.0

L’aéroport de Sion (VS) veut développer ses activités civiles, et le canton du Valais veut y apporter les moyens nécessaires en reprenant une partie de ses parts et en constituant une société anonyme mixte. Il espère ainsi tripler le trafic passager tout en misant sur les technologies vertes.

Aéroport de Sion

Crédit image: Carsten Steger, CC_BY-SA_4.0

Le canton du Valais espère tripler le nombre des passagers qui transitent par son aéroport civil régional.

L’abandon par les Forces aériennes de l’aéroport de Sion (VS) donne des ailes à l’Etat du Valais, soucieux d’améliorer l’offre du site à l’aviation civile. Comme la ville de Sion, propriétaire actuel des infrastructures, ne peut pas à elle seule négocier valablement avec de nouveaux partenaires, le canton propose une reprise des activités pour mieux les développer. Une nouvelle société anonyme mixte de droit privé serait constituée et détenue par les collectivités publiques – canton et communes-  à raison de 51% de son capital.

Augmenter la desserte
Les objectifs poursuivis par le canton du Valais pour l’avenir de son aéroport sédunois sont multiples. Tout d’abord, il s’agira de conserver les activités actuelles tout en les adaptant à l’évolution du nombre de passagers. L’Etat du Valais estime que le nombre de personnes passant par l’aéroport pourrait être multiplié par trois.

Une image à améliorer
Un aéroport est source de nuisances pour le voisinage. Le Valais le sait depuis longtemps. Mais il veut aussi que l’image du site sédunois de 111 ha s’améliore. Notamment au plan de son bilan écologique. Le canton mise ainsi sur un trafic aérien mesuré et axé sur les technologies vertes, comme l’électromobilité.

Une concession à reprendre
L’Etat valaisan ne précise pas encore si les équipements de l’aéroport pourraient être transformés pour développer ses activités et optimiser les retombées économiques importantes qu’il attend du changement de statut. La concession actuellement octroyée par la Confédération court jusqu’en 2031. Il faudra que la nouvelle société d’exploitation la reprenne. Pour l’heure, les locaux laissés vides par le départ de l’armée ont été progressivement repris par les activités civiles.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

srg | engineering - RG Riedweg et Gendre SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.