11:06 PROJETS

Le coût du bâtiment d’accueil des skieurs et randonneurs à La Dôle a pris l’ascenseur

Teaserbild-Quelle: Mann Capua Mann Architectes

La future réalisation d’un bâtiment d’accueil des skieurs et randonneurs aux Dappes, au nord du massif de La Dôle, est au centre d’un montage financier compliqué entre la Suisse et la France. Située sur sol français, cette construction demande un cautionnement des communes de la Région Nyon. Un surcoût de 50% provoque quelques remous.


Les membres du Conseil intercommunal de la Région Nyon ont-ils été mal renseignés sur le coût du projet de construction d’un bâtiment d’accueil pour le domaine skiable franco-suisse de La Dôle-Les Tuffes ? Le coût de la participation de la société des remontées mécaniques Télédôle cette construction projetée pour 2022 frise les 5 millions, alors que la Région, appelée à cautionner cet investissement, n’en avait pris en compte que 3,3 millions. D’où une tempête de questions et de demandes d’explications complémentaires pour un projet vital pour l’avenir du ski et des activités de randonnées sur les pentes de La Dôle.

Le montage financier de ce grand projet est compliqué. Cela en raison du fait qu’autant la Suisse et la France sont concernées. Les difficultés se concentrent sur le futur bâtiment d’accueil du domaine des Dappes, au nord de la Dôle,  sur sol français, alors que son télésiège est sur sol helvétique. Le parking attenant avait de plus défrayé la chronique pendant la pandémie, puisqu’il était interdit à tout parcage alors que les remontées mécaniques, sur sol suisse, étaient ouvertes. Finalement, le Tribunal administratif de Besançon avait donné son feu vert à l’exploitation du domaine skiable.

Cela fait plusieurs années que Télédôle SA et son partenaire français de la Sogestar sont en contact pour dynamiser leurs activités communes. Au centre du problème, l’accueil des skieurs et des randonneurs aux Dappes. Le bureau d’architecture Mann Capua Mann a gagné un concours pour construire un nouveau bâtiment d’accueil en bois au pied des pistes. Baptisé le Lapin blanc, ce projet comprend toujours un restaurant avec terrasses, divers locaux pédagogiques, un magasin de location de matériel de sport, une crèche et un espace de billetterie.

Construction en trois étapes
La construction devrait avoir lieu l’an prochain en trois étapes, selon l’architecte. Tout d’abord, l’aménagement du terrain en même temps que le façonnage de la charpente en atelier. Ensuite, la pose rapide de la toiture. Enfin, la fermeture du bâtiment pour le rendre étanche et procéder aux finitions intérieures.


Télédôle Dappes 4

Quelle: Mann Capua Mann Architectes

Un grand restaurant permettra aux skieurs et aux randonneurs du Vallon des Dappes de se détendre.

Le projet a pris de l’ampleur essentiellement grâce à la volonté de proposer une offre d’activités sportives toute l’année sur place. Les prix de la construction évoluent aussi de manière différenciée de part et d’autre de la frontière franco-suisse. Les communes membres de Région Nyon possédant le 51% des actions de Télédôle SA, leur décision était nécessaire pour la réalisation du projet.

Dans l’arc jurassien, les sociétés privées de remontées mécaniques ne manquent pas. Elles tirent leur origine de la volonté pionnière de plusieurs particuliers. Mais toutes n’ont pas survécu au développement du ski dans leur région. Dans le canton de Neuchâtel, le ski alpin ne subsiste actuellement que par des alliances entre sociétés ou par le développement d’activités sportives estivales. Sans bénéficier de beaucoup d’appuis publics.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.