12:01 PROJETS

Le lac Léman, producteur d’électricité


En ce début d'année 2017, malgré des conditions-cadres difficiles, une nouvelle centrale de production des Forces Motrices Hongrin Léman SA a été mise en fonction et s'avère pleinement opérationnelle avec une puissance maximale de 420 mégawatts. Cettre centrale de pompage-turbinage va produire un milliard de kilowattheures par an, soit près du double de sa production avant travaux.

Les Forces Motrices Hongrin-Léman SA (FMLH), société fondée en 1963, forment aujourd’hui une société anonyme dont les actionnairessont Romande Energie 41.14%, Alpiq 39.29%, Groupe E 13.14% et Commune de Lausanne 6.43%. L’ancien aménagement hydroélectrique combinait un système d'accumulation et un système de pompage-turbinage. Après plus de dix ans d'études et de travaux, deux nouveaux groupes de pompage-turbinage de la centrale située à Veytaux, près du Château de Chillon, s’ajoutent à cette installation. La mise en service définitive du premier groupe de FMHL+ a débuté avant les fêtes de Noël et celle du second en ce début 2017. L’aménagement comprend les quatre groupes de production déjà existants de la centrale de Veytaux, ainsi que les deux nouveaux groupes de FMHL+ et peut désormais turbiner à sa nouvelle puissance maximale de 420 MW (avec une réserve de 60 MW) ou pomper l’eau du lac Léman vers le lac de l’Hongrin, 880 m plus haut, avec une puissance de 420 MW. Le projet FMLH+ produira environ un milliard de kilowattheures (kWh) de pointe par année, soit l’équivalent de la consommation de près de 300000 ménages et près du double de la production d’avant les travaux (520 millions de kWh).

Ces installations sont actuellement exploitées, sur mandat, par la société Hydro Exploitation SA dans le cadre du Groupement d'exploitation hydraulique du Chablais

Complément indispensable aux énergies renouvelables

L’investissement de 331 millions de CHF, réalisé par les partenaires des FMHL, s’intègre parfaitement dans le contexte énergétique européen actuel, comme l’explique Pierre-Alain Urech, Président du Conseil d’administration des FMHL: «FMHL constitue un complément indispensable aux nouvelles énergies renouvelables. Véritable stock d'énergie injectable en tout temps sur le réseau, l’aménagement offre une solution immédiate et efficace pour combler les baisses de production ou stocker les surplus d’électricité. Face à la croissance des énergies éolienne et photovoltaïque, dont la production est aléatoire, de telles prestations sont indispensables à assurer la stabilité du réseau électrique suisse et européen».

Cette mise en service intervient toutefois dans un contexte économique difficile pour la force hydraulique. Le marché de l'électricité se caractérise en effet par des prix de gros très bas et les conditions cadres réglementaires ne permettent pas, pour l’instant, de rentabiliser de tels aménagements du point de vue financier.

Les centrales de pompage-turbinage constituent une sécurité d’approvisionnement et la stabilité du réseau, amenée à croître ces prochaines années. La nouvelle centrale a par exemple permis de pomper plus de 20 millions de m3 d’eau dans le barrage de l'Hongrin pendant les fêtes de fin d'année, lorsque la consommation européenne était la plus faible, alors que le barrage était en partie vide en date du 23 décembre 2016. En parallèle, l’aménagement des FMHL a produit 30 millions de kWh entre le 30 décembre 2016 et le 8 janvier 2017, alors que la vague de froid avait fait augmenter la consommation électrique.

Deux cérémonies de fin de travaux sont organisées. La première le 11 mai pour les officiels et le samedi 17 mai 2017 pour une journée "portes ouvertes" réservée au grand public.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.