07:01 PROJETS

Le nouveau look du Conservatoire dévoilé

Le projet des architectes genevois Ganz et Muller, du bureau GMAA, a remporté le concours de la rénovation du Conservatoire de musique de Genève. Le jury a été séduit par le respect, entre autres, de la quadrature du cercle.

19415

Construit en 1858, le Conservatoire de musique de Genève avait bien besoin d’un lifiting. En effet, tout ce qui concerne la technique : l’électricité, le chauffage, les sanitaires, la ventilation sont obsolètes. Les 2'500 élèves se sentent, de plus, à l’étroit, dans un édifice ne respectant plus certaines normes. Les architectes genevois Ganz et Muller, du bureau GMAA, lauréats du concours ont réussi à convaincre le jury avec la conservation des escaliers au centre, là où la partie ajoutée en 1910 s’articule. La conservation de la quadrature du cercle a également été un point important pour la décision positive.

La surélévation étant écartée d’emblée et le bâtiment occupant toute la parcelle, la volonté du jury était de réaménager le sous-sol et lui redonner un second souffle. Chose faite, malgré les risques de déstabilisation de l’édifice. Le projet retenu prévoit en effet un agrandissement du niveau inférieur avec la création des salles de travail sur 700 m2.

La désir des lauréats était de mettre en valeur la circulation à l’intérieur du bâtiment en redonnant de la clarté a un lieu assez sombre actuellement. Pour permettre cet apport de luminosité les anciennes fentes vont être recrées et des trous percés au sol. Trois salles de spectacles sont également prévues, deux fois plus qu’aujourd’hui. La cafeteria, lieu de vie de tout lieu d’apprentissage, a été repensée et agrandie.

Fonds privé

Le projet de rénovation du bâtiment historique n’a pas été une tâche facile. Les risques encourus ainsi que les mauvaises surprises peuvent avoir lieu lorsque l’on s’attelle à un édifice aussi âgé. De plus, le prix est fixé à plus de 20 millions de francs. L’argent public n’étant pas à disposition, c’est du côté du privé que le Conservatoire s’est tourné. Pari réussi. Aucun argent public n’est engagé dans le projet, uniquement des mécènes et des fondations suisses ont participés au financement.

Après le dévoilement de ce projet, il ne reste plus qu’à affiner les détails et faire la demande auprès des autorités l’autorisation de construire. Les travaux pourraient débuter, si tout va bien, dans un an et demi pour une réouverture de l’édifice en 2018. Les archives du Conservatoire et de la bibliothèque seront déplacées durant les travaux dans un lieu encore à définir.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.