16:03 PROJETS

Le Prix Pritzker 2010 attribué aux architectes du Learning Center

Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa (Sanaa), architectes du Rolex Learning Center de l’EPFL ont reçu le Prix Pritzker le 17 mai 2010 à New York. Le dernier opus de leur œuvre a probablement joué un rôle décisif dans l’attribution de cette distinction, considérée comme le Nobel des architectes.

19415
Le Rolex Learning Center a sans doute joué un rôle décisif dans l’attribution de cette récompense. «Il y a une excitation et une vitalité en lui, autant qu'une originalité qu'on ne voit pas souvent», a estimé un des membres du jury, Lord Peter Palumbo. «C'est le type d'immeuble qui vous foudroie sur place». Les fondateurs du bureau Sanaa ont remercié Patrick Aebischer, président de l’EPFL, pour «leur avoir donné l’opportunité de faire de l’architecture». «Ce prix n’aurait pas été possible sans votre soutien», ont déclaré Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa.

Après Kenzo Tange (1987), Fumihiko Maki (1993) et Tadao Ando (1995), le Pritzker Prize 2010 retourne au Japon avec SANAA (Les initiales de Sejima And Nishizawa And Associates), un véritable tandem, l’union de deux forces au service de grands projets d’architecture. Détail amusant lors de la révélation des lauréats, c'est la troisième fois dans l'histoire du Pritzker que les deux lauréats on été nominés: la première fois, c'était en 1988 lorsque le Brésilien Oscar Niemeyer a été honoré, puis la seconde fois en 2001 lorsque Jacques Herzog et Pierre de Meuron ont été sélectionnés.

La perception de l’édifice comme un tout immuable

L’architecture de SANAA est essentielle dans le sens où elle se concentre sur l’essence d’un édifice, la perception de l’édifice comme un tout immuable où chaque partie contribue à donner de la force au tout, une synthèse entre le programme, le site, les personnes, les usages.

Quinze ans après la création de leur agence à Tokyo, les lauréats du Pritzker 2010 ont souhaité, à travers cette distinction, remercier les maîtres d'ouvrage et les collaborateurs avec lesquels ils ont travaillé. Ils prennent cette distinction comme un «encouragement» (dixit Ryue Nishizawa) à «continuer de faire de la merveilleuse architecture» (dixit Kazuyo Sejima).

Une pluie de louanges

Cette architecture, Lord Palumbo, président du jury 2010, la qualifie de «délicate et puissante, précise et fluide, ingénieuse sans être trop intelligente.»

Les membres du jury, dont les architectes italien Renzo Piano (prix Pritzker 1998) et chilien Alejandro Aravena, ontestimé que «Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa explorent, comme peu d'autres, l'espace continu, la légèreté, la transparence et la matérialité. (...) Ils considèrent, déconsidèrent, reconsidèrent leurs idées jusqu'à ce qu'il ne reste que les qualités essentielles. Le résultat est l'union habile de la structure et de l'organisation.»

Des réponses claires à des problèmes complexes

Le duo japonais explore les matériaux contemporains et les fait vivre par des jeux de transparence, de lumière, d’ombre et de matière. Il cherche des réponses claires, simples à des problèmes complexes. L’idée architecturale est maîtresse du projet, et chaque détail vise à répondre à cette idée maîtresse. Chez eux un cube doit rester un cube, une ligne, une ligne, un point, un point.

De nombreuses réalisations et des projets ambitieux

Agés respectivement de 53 ans et 44 ans, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawo ont notamment construit le O-Museum de Nagano et le Musée d'art contemporain du 21e siècle de Kanazawa au Japon. Ils ont aussi réalisé le Théâtre et le centre culturel De Kunstlinie à Almere, aux Pays-Bas, le Nouveau musée d'art contemporain de New-York. Ils ont également gagné le concours pour élaborer l'annexe du Musée du Louvre à Lens (Pas-de-Calais), dont la première pierre a été posée le 4 décembre 2009. Ils ont créé un immeuble sur le site d'une ancienne mine de charbon à Essen, en Allemagne, pour l'école Zollverein de management et de design. Enfin, très récemment, SAANA a obtenu la planification de la conversion de «La Samaritaine», qui fut au début du XXe siècle le plus grand magasin parisien devant le Printemps et les Galeries Lafayette. Le groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy), investira 400 millions d’euros dans le nouveau projet. (ba/ek/comm)

Chronologie de l’oeuvre de SANAA
  • 1996 S-House Okayama, Japan Multimedia Workshop Ogaki, Gifu, Japan
  • 1997 K-Building Hitachi, Ibaraki, Japan M-House Tokyo, Japan N-Museum Nakahechi, Wakayama, Japan
  • 1998 Park Cafe Koga, Ibaraki, Japan
  • 1999 O-Museum Iida, Nagano, Japan
  • 2000 Day Care Center Yokohama, Kanagawa, Japan La Biennale di Venezia, 7th International Architecture Exhibition “City of Girls” Japanese Pavilion, Venice, Italy Prada Beauty (Prototype) Isetan, Tokyo, Japan
  • 2001 Prada Beauty Lee Garden, Hong Kong
  • Garden Cafe Seventh International Biennale Istanbul, Turkey
  • 2003 Christian Dior Building Omotesando, Tokyo, Japan Issey Miyake by Naoki Takizawa Store Tokyo, Japan
  • 2004 21st Century Museum of Contemporary Art Kanazawa, Ishikawa, Japan
  • 2006 Zollverein School of Management and Design Essen, Germany Glass Pavilion, Toledo Museum of Art Toledo, Ohio Naoshima Ferry Terminal Naoshima, Kagawa, Japan Novartis Campus Basel, Switzerland
  • 2007 New Museum of Contemporary Art New York, New York DeKunstlinie Theatre and Cultural Center Almere, Netherlands
  • 2009 Derek Lam, shop interior New York, New York Serpentine Gallery Pavilion London, England
  • Rolex Learning Center, EPFL Ecole Polytechnique Federale de Lausanne, Switzerland

Le Pritzker attribué aux plus grands architectes

Le prix Pritzker est décerné chaque année à un architecte vivant qui «a montré à travers ses projets et ses réalisations, les différentes facettes de son talent et qui a réalisé un apport significatif à l’humanité». Considéré comme le Nobel de l’architecture et doté d’un montant de 100 000 dollars, il a été attribué aux plus grands architectes comme Jean Nouvel, Norman Foster et les suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron ou, plus récemment, Peter Zumthor en 2009.

Learning Center: 40000 entrées les deux premières semaines

Le Rolex Learning Center, conçu comme un lieu d’apprentissage et de vie, remplit pleinement son objectif depuis son ouverture, le 22 février. La bibliothèque, qui occupe la majeure partie du bâtiment, a compté 40'000 entrées durant ses deux premières semaines d’exploitation. A titre de comparaison, la bibliothèque centrale n’en avait dénombré que 12’000 pour la même période en 2009.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.