11:10 PROJETS

Les abattoirs de Saint-Imier transformés pour la police, la santé et le Parc Chasseral

Teaserbild-Quelle: Atelier d'architecture M

Le bâtiment des anciens abattoirs de Saint-Imier (BE) va être transformé pour abriter un poste de police, les bureaux du Parc Chasseral et un centre de santé dès 2023. La Municipalité a demandé à la société de développement économique Crescentia d’assurer le pilotage des travaux. Le montage financier, sans répercussion sur les deniers publics, est soumis à l’aval du Conseil de Ville.

Abattoirs Saint-Imier 2

Crédit image: Atelier d'architecture M

Construits en 1908, les anciens abattoirs sont à l’abandon depuis près d'un quart de siècle.

Près de 25 ans après avoir cessé leur activité sur le plateau de la gare, les anciens abattoirs municipaux de Saint-Imier sont à l’aube d’une nouvelle vie. La transformation de ce bâtiment en état de délabrement avancé sera finalement menée par une SA dont la ville sera l’unique actionnaire. C’est en tout cas ce que propose la Municipalité à son Conseil de Ville.

Avec ses verrières, de grandes hauteurs au plafond et son cachet architectural reconnu, le bâtiment a été au centre de plusieurs projets de réhabilitation. Dès le début des années 2000, une association avait même envisagé de le reconvertir en un centre dédié au music-hall et au célèbre clown Grock, natif du village voisin de Villeret. La Ville aurait cédé les locaux à l’association. Peine perdue, le responsable de la campagne de recherche de fonds s’était montré trop gourmand à l’égard de la commune. Ce qui avait conduit le maire de l’époque, Stéphane Boillat, à interrompre très brutalement les négociations.

Trois ou quatre locataires sur les rangs
Depuis, plusieurs projets artistiques ont été envisagés dans ce bâtiment. Mais sans succès. La société de développement économique imérienne Crescentia SA, qui a déjà construit d’un des trois parcs technologiques de la localité, reprend aujourd’hui le flambeau. Elle s’engage à transformer les locaux pour un montant de 8 millions de francs. Elle a déjà trouvé trois locataires potentiels, à savoir la police cantonale bernoise, le Parc Chasseral et un futur centre médical. Un projet de brasserie artisanale est encore à l’étude. Crescentia, selon la Municipalité imérienne, apporte toutes les garanties nécessaires à ce que l’opération soit sans conséquence pour les deniers publics. Soit par l’augmentation de ses fonds propres, 1 million supplémentaire en actions – assuré par la ville dans le cadre de son plan financier - et un emprunt.

Abattoirs Saint-Imier 1

Crédit image: Atelier d'architecture M

Le projet de transformation du bâtiment devra tenir compte autant que possible de son cachet architectural originel, recommande le canton de Berne.

Les travaux de transformation pourraient ainsi débuter l’an prochain pour durer une année. Comme le bâtiment construit en 1908 est digne d’être protégé, il faudra que l’architecte mandaté en tienne compte dans l’agencement des futurs locaux, comme ceux dévolus au centre de santé prévu. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.