07:06 PROJETS

Les amoureux de la baignade peuvent se réjouir

En projet depuis 2013, la future plage publique des Eaux-Vives, devrait voir le jour en 2019. L’augmentation des places dans le port, l’aménagement d’un espace sablé ainsi que la construction d’une passerelle piétonne sont notamment prévus.

Offrir un accès de qualité au bord de l’eau répond à une forte demande de la population genevoise. Cette requête pourrait enfin avoir lieu. En effet, le projet de plage publique des Eaux-Vives avance avec le dépôt auprès de l’Etat genevois du projet de loi pour déclasser les zones qui accueilleront sable, galets et jardin aquatique sur la rive gauche du lac Léman. Ce dernier, de par sa situation privilégiée au centre de la ville et l'excellente qualité de ses eaux, est devenu un élément essentiel de la vie sociale genevoise en été.

La modification de zone contenue dans ce projet de loi permet non seulement de mieux préserver le milieu lacustre en réduisant son emprise sur le lac, mais aussi de fixer avec précision les différents périmètres concernés par les constructions et les aménagements nécessaires. Elle répond ainsi à toutes les exigences fixées.

Plan d’eau d’environ 1,8 ha

Dans le cadre de la planification engagée, quatre secteurs principaux ont été définis : la baignade, le port de plaisance, le port de pêche et la renaturation. Le nouveau site de baignade est constitué d’une grève de460 mde long sur65 mde large entre Baby-Plage et le Port-Noir. Elle est bordée et protégée des vagues par une jetée avec un plan d'eau intérieur d'environ1,8 ha, traversé d'une passerelle piétonne. Un nouveau port public comprend 226 places d'amarrage, 245 places pour dériveurs, six cabanes pour les pêcheurs professionnels.

A 800 mètres seulement de la future gare des Eaux-Vives, le site est très bien desservi par les transports publics, les Mouettes et la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman ; il dispose d’un grand nombre de places de parking et sera équipé de 700 nouveaux espaces pour les vélos et de plusieurs dizaines pour les deux-roues motorisés.

Le projet actuel représente un vrai progrès du point de vue de la nature, avec sa roselière de près d’un hectare et un corridor biologique qui permettra à la petite faune et aux oiseaux de transiter facilement du lac à la roselière. Les conditions pour une ouverture de la plage publique des Eaux-Vives à l'été 2019 se concrétisent : le cap est fixé, le financement de 17 millions st acquis et sa réalisation suscite une large adhésion.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.