09:04 PROJETS

Les Caves Schenk veulent vouer tout un quartier de Rolle au vin

Teaserbild-Quelle: CC_Alexey M.

Plutôt que se développer dans de gros volumes de bâtiments, les Caves Schenk veulent construire une Cité du vin sur leur site de Rolle (VD). L’architecte Jean-Frédéric Luscher a donc imaginé de construire plusieurs petits bâtiments qui s’intégreront mieux dans le remodelage du quartier de la gare. La production vinicole se met ainsi au développement durable.


Rolle_vue aérienne_lac et vignes

Quelle: CC_Alexey M.

Le visage de Rolle va être modifié, mais Schenk veut inscrire ses futurs bâtiments dans l'architecture locale, entre coteaux et lac.

Le vin est intimement lié au terroir, et l’évolution de sa consommation invite fermement les caves Schenk SA, à Rolle (VD), à repenser son implantation et son développement dans un marché de prestige. L’entreprise va donc troquer les gros volumes contre une production plus décentralisée, tout en étant le moteur de l’urbanisme dans la zone de la gare.

Exit donc le projet de cave géante, un moment envisagé. Place à une vraie Cité du vin. La crise sanitaire a permis à l’architecte Jean-Frédéric Luscher de rebondir avec un projet réorienté. Si les contours de cette Cité ne sont pas encore totalement définis, ils s’inscriront dans l’architecture de son quartier, entre coteaux viticoles et lac.

C’est donc une démarche d’aménagement global de tout un village que poursuivent l’architecte et la direction de l’entreprise. Les gros volumes des bâtiments actuels ne s’intégreront plus dans un voisinage appelé également à se développer en parallèle. Jean-Frédéric Luscher a donc imaginé de remplacer les immeubles actuels par une rangée de cinq bâtiments plus petits, et séparés les uns des autres par des trouées. « Nous renforçons ainsi la liaison entre les coteaux et le lac », précise l’architecte dans son argumentaire.

Construction écoresponsable
Les constructions définitives seront mises à l’enquête publique dans quelques mois. Elles se voudront écoresponsables, avec une large utilisation du bois local. Le recours aux bétons de terre et recyclés participeront à cet effort. Les façades pourront aussi être ornées d’éléments en liège, pour rappeler l’affectation vinicole des bâtiments. Le terrain sur lequel est implantée l’entreprise est en légère pente. Ce qui permet d’imaginer une production par gravité, avec la livraison du raisin en amont et la mise en bouteilles en aval.

Le dioxyde de carbone, une ressource
Le projet veut aussi introduire les éléments de développement durable dans sa gestion énergétique. Des panneaux photovoltaïques combinés, la végétalisation des toits plats et la récupération de l’énergie thermique par pompage des eaux du lac seront ainsi privilégiés. L’architecte étudie aussi l’intégration dans les performances thermiques des futurs bâtiments de la masse du vin contenu dans les cuves. « La récupération du dioxyde de carbone du processus de vinification doit être considérée comme une ressource », précise Jean-Frédéric Luscher.

Les caves Schenk précisent aussi vouloir décentraliser leur production pour remettre ses différentes marques en valeur. Il est ainsi prévu d’investir dans le Lavaux et dans le Chablais vaudois pour promouvoir les produits locaux. Le vin est décidément très proche du terroir !

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.