21:08 PROJETS

Les communes centralisent leurs stations d’épurations

Aigle, Ollon, Leysin, Yvorne et Corbeyrier ont signé lundi une convention pour régionaliser leur traitement des eaux. Une seule station d'épuration devrait remplacer les quatre installations actuelles, qui datent des années 60 et 70.

19415

Les cinq communes ont signé lundi le texte qui fixe le cadre des démarches techniques, juridiques et financières pour mener à bien le projet qui s’achèverait d’ici cinq ans. Ce document définit également la part due par les partenaires pour le financement des premières études, devisées à 660'000 francs, pour un projet final qui s’élèvera à 48.1 millions.

La convention règle également les détails du fonctionnement de la collaboration, via un comité de pilotage et un comité technique. «Cela fait dix ans que nous planchons sur le sujet avec diverses communes, y compris valaisannes. Nous nous sommes finalement positionnés à cinq», annonce Grégory Devaud, municipal aiglon et président du Comité de pilotage de la future step unique.

Débarrasser la population des micropolluants

Les stations d'épuration (STEP) actuelles devaient être assainies pour répondre aux exigences en matière de traitement de l'azote et des micropolluants. «La qualité des eaux rejetées dans les cours d'eau et lacs en sera nettement améliorée», poursuit Grégory Devaud. Basé à Aigle, le projet présente l’avantage de proposer des économies d'échelle au niveau des frais d'investissement et d'exploitation. «Cette démarche est en parfaite adéquation avec l'approche cantonale. Il vaut mieux construire de nouvelles step que de tenter de retaper des structures obsolètes», souligne Florence Dapples, cheffe de la division Protection des eaux au Canton.

Cette STEP régionale pourrait obtenir des subventions cantonales et fédérales, entre 35% et 75% selon la nature de l'investissement. Elle sera dimensionnée pour traiter les eaux de 54'000 habitants.

17 communes s’accordent pour une step à Payerne

En juillet dernier, dix-sept communes situées dans les cantons de Fribourg et Vaud se sont accordées pour construire une station d’épuration d’envergure régionale. Devisée à 58 millions, la nouvelle structure devra être capable d’assurer le traitement des eaux de huit stations situées actuellement dans les deux cantons. L’installation devra être assez grande pour absorber la croissance démographique de la région (49'000 habitants à l’horizon 2040).

Le canton de Vaud compte encore 159 step sur son territoire. 16 projets de structures régionales et modernes sont en cours. «A l'issue de ce processus qui coûtera 1,2 milliard au canton sur 20 ans, 90% de la population sera couverte», conclut Florence Dapples.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.