10:03 PROJETS

Les fondations du temple genevois de La Fusterie seront stabilisées

Teaserbild-Quelle: Chabe01, CC_BY-AS_4.0

C’est un chantier très complexe qui débutera ce printemps à Genève. Le temple de La Fusterie doit être stabilisé et rénové et ces travaux permettront également le réaménagement du sous-sol. L’édifice penche en effet vers le lac.

Fusterie 1 Genève

Crédit image: Féroé Architectes

Les architectes prévoient de relier par un monte-charge le sous-sol et la nef, notamment pour doter cette dernière d’une tribune mobile.

Le temple de La Fusterie, à Genève, est victime du temps qui passe et des  mouvements du terrain sur lequel il est construit. L’édifice penche inexorablement en direction du lac du fait de la disparition de son radier d’origine en bois, à cause de l’abaissement de la nappe superficielle. Le tassement atteint 1 à 1,5 mm par an, ce qui donne actuellement une différence de 28 cm entre ses façades nord et sud.

D’où la nécessité d’entreprendre dès ce printemps un chantier de rénovation et de stabilisation qui se révèle déjà très complexe. Le bureau Féroé Architectes va donc se consacrer à renforcer les fondations de l’édifice. Ce faisant, il réaménagera aussi le sous-sol en créant de nouveaux espaces de rencontres.

Fusterie Genève 4

Crédit image: Atelier Archigraphie, Philippe Cointrault

La transformation des fondations et leur stabilisation permettra de réaménager le sous-sol, notamment en créant un espace polyvalent.

Les architectes proposent d’excaver le temple pour insérer dans les fondations des longrines en béton dotées de micropieux. Ces travaux provoqueront une excavation importante, tout en préservant la magnifique nef du temple. L’espace ainsi dégagé en sous-sol sera articulé par des partitions en tetrabloc. Il sera équipé d’une salle polyvalente, de loges avec douches et sanitaires, d’un local d’entreposage de matériel – dont un piano à queue – et de toilettes accessibles aux personnes de mobilité réduite. La nef et le sous-sol seront en outre reliés par un monte-charge pouvant acheminer une tribune télescopique de 156 places.

Matériaux naturels
Les éléments de ces partitions et le mur situé derrière la chaire seront intégralement projetés en parpaings de pisé. Ce concept permet d’améliorer les caractéristiques hygrométriques et thermiques à l’intérieur du lieu de culte. Ces matériaux offrent un environnement sain à l’ensemble. Un plancher en bois recouvert de parquets massifs en chêne, des murs crépis à la chaux, des isolations dans les combles en laine de lin, mouton ou chanvre, renforceront le caractère écologique de cette importante rénovation. De quoi proposer des économies d’émissions de dioxyde de carbone.

Fusterie Genève 2

Crédit image: Olivier Chamard

La nef sera rénovée dans une seconde étape, en respectant le plus possibles ses éléments originels.

Les travaux prévoient deux étapes. La première consacrée à la stabilisation des fondations du temple de la Fusterie, et la seconde pour s’attaquer à la rénovation de la nef. La plupart des éléments à restaurer datent de la construction de l’édifice en 1715. Ils se trouvent dans l’enveloppe, la toiture, les cages d’escaliers, la galerie, les fenêtres, les 16 colonnes, la charpente et les boiseries. Soit partout !

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.