11:13 PROJETS

Les Jeunes-Rives de Neuchâtel se jouent de leurs anciens remblais

Écrit par: Philippe Chopard
Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

La nouvelle plage en gradins des Jeunes-Rives de Neuchâtel prend forme après une longue année de travaux, et le réaménagement du site va bientôt démarrer sa seconde étape. Le chantier réutilise autant que possible les matériaux de remblais qui y ont été excavés. Il préserve aussi un important parc arboré pour mieux mettre le lac aux pieds de la ville.

Jeunes-Rives 1 NE

Crédit image: Philippe Chopard

Autrefois faite d’enrochements et de galets, la plage présente son nouveau visage avec cette structure en gradins de béton qui offre un accès élargi au lac.

Si Bienne a dû céder devant l’opposition des électeurs pour la reconversion de son ancien Arteplage d’Expo.02, à Neuchâtel les autorités ont pu engager la requalification des Jeunes-Rives après… vingt ans de gestation. Le chantier du bord du lac – sur un terrain de remblais gagné sur le lac dans les années 1960 – est en cours et en a encore pour deux ou trois ans avant d’offrir un site complet les pieds dans l’eau. Mais en ce début de période estivale, les premiers aménagements des plages se terminent et découvrent leur nouveau concept de criques avec notamment un accès à l’eau en gradins.

Les rives du lac de Neuchâtel ont vu de nouvelles constructions se développer pendant un siècle sur des terrains gagnés sur l’eau. Mais les techniques de remblayage utilisées il y a soixante ans pour créer le parking et la plage des Jeunes-Rives inquiétaient les responsables du chantier actuel. La construction récente de plusieurs édifices, comme ceux de la Faculté des lettres de l’Université ou la nouvelle station d’épuration, laissait planer le spectre d’une dépollution partielle du sous-sol. Mais il n’en a rien été comme le confirme Gaël Maradan, le chef de projet des Jeunes-Rives : « Fort heureusement, nous n’avons rien trouvé d’inquiétant en dégrappant le terrain. » Seuls quelques anciens éléments bitumineux ont révélé une pollution de faible teneur. A la place du 12-Septembre, ancienne aire de détente reconvertie en centre logistique du chantier, des substances polluantes – comme l’amiante – ont été détectées à l’arrière des anciennes constructions. Fort heureusement, sans provoquer de retard dans la planification des travaux.

Anciennes techniques toujours d’actualité
Le remblayage du siècle dernier est donc toujours solide. Les matériaux excavés peuvent être efficacement réutilisés sur une profondeur allant de 2 à 6 m. Le chantier a procédé par étapes, arrachant régulièrement entre 200 et 300 m³ de remblais pour les analyser conformément aux exigences de la législation fédérale. Le terrain a donc été dégrappé et les matériaux entreposés à ces fins d’analyse à la place du 12-Septembre, dont toutes les constructions en béton composées d’une aire de jeux en plein air et de bâtiments disposés en cercle ont été supprimées.

Faible couverture végétale
En voulant aménager un nouveau réseau de canalisations, les responsables du chantier ont eu la désagréable surprise de découvrir une très faible épaisseur de terre végétale. « Cela nous a interpellés, car nous prévoyons de replanter des arbres sur la plage pour rendre celle-ci plus ombragée », précise Gaël Maradan. Par chance, il n’a pas été nécessaire de procéder à des abattages excessifs sur place. Certaines essences ont toutefois été sacrifiées, car elles étaient attaquées depuis longtemps par une sorte de champignon. « Nous connaissions la situation depuis Expo.02, ajoute le chef de projet. Nous avons cependant attendu que le projet de réaménagement soit voté pour intervenir. »

Enrochement provisoire
L’ancienne plage des Jeunes-Rives était exiguë et sous-équipée. Son réaménagement y remédie, notamment par un accès au lac étendu. Le chantier a d’abord installé une rampe d’accès pour les engins à l’ouest du site. Les enrochements qui préservaient les remblais des caprices du lac ont laissé la place à des gradins rectilignes de béton et à cinq petites criques délimitées par des pontons. Avec une plus grande surface aménagée entre le chemin longeant la rive et l’eau. L’entreprise chargée de construire cette nouvelle plage a commencé par créer un enrochement provisoire pour protéger sa piste de chantier composée de matériaux plus fins. Elle a ensuite démoli la rive existante et posé les gradins.

Jeunes Rives 3 NE

Crédit image: Philippe Chopard

Les nouveaux pontons sont faits de palplanches fixées à la berge.

Les pontons délimitant les criques sont faits de palplanches fixées à la rive. Ils sont recouverts d’une structure métallique et d’un revêtement en chêne. Une rampe pour personnes à mobilité réduite a été aménagée à l’est de la nouvelle plage. Cet élément de béton est agrémenté de rampes et divers éléments métalliques, pour s’avancer dans l’eau. Son concept, validé par Pro Infirmis, a déjà été appliqué sur les bords du Léman.

Les vestiaires en cercle
Les conduites d’évacuation des eaux usées des futurs bâtiments de la nouvelle plage – dont un restaurant qui sera construit au bord de l’eau – ont été aménagées sous le chemin longeant l’espace de baignade. D’anciens sanitaires ont été partiellement reconvertis en local technique pour le matériel d’exploitation du parc. A l’est, une nouvelle dalle circulaire en béton supporte déjà la construction de nouveaux vestiaires avec douches et sanitaires pour les plagistes. Ce qui manquait cruellement auparavant. Ce petit bâtiment offrira également un local pour les adeptes de paddle. Il sera achevé cet automne.

Les futurs bâtiments de la plage seront tous construits avec une structure bois. Tout comme la nouvelle batellerie du port de plaisance à l’ouest, ouverte l’an dernier. Outre un restaurant, une vaste place de jeux et les vestiaires, le site se dotera bientôt d’un établissement de bains avec sauna. Le bord du lac aura ainsi opéré sa mue pour l’été qui arrive.

Jeunes Rives 2 NE

Crédit image: Philippe Chopard

Les futurs vestiaires de la plage sont construits en bois sur une dalle circulaire en béton.

La saison estivale qui débute ne marque que la première étape de la fin du réaménagement des Jeunes-Rives. Les travaux de construction vont se poursuivre dès cet automne, avec notamment la création du restaurant prévu près de la place du 12-Septembre et d’un espace de bains avec sauna à l’est. La reconversion du bord du lac franchira en parallèle un nouveau pas au plan politique, avec le vote du Conseil général pour engager la seconde étape du projet.

Adieu aux places de parc
Le 1er janvier prochain, le parking créé il y a des décennies sera fermé pour laisser la place à un nouvel espace de détente sans voitures. Une reconversion majeure pour les habitudes de mobilité en ville. « Nous sommes absolument déterminés à valoriser tous les atouts paysagers de cet espace au bord du lac, indique l’urbaniste communal Philippe Carrard. D’autres villes nous envient nos Jeunes-Rives, qui ont pris encore plus d’importance avec l’Arteplage d’Expo.02 et ses constructions provisoires ».

Finalement, avoir fait table rase des audaces architecturales d’Expo.02 – comme le Palais de l’Equilibre déménagé au CERN à Meyrin (GE) – s’est révélé un avantage. La page laissée blanche aux architectes-paysagistes leur a permis de faire valoir leur créativité tout en comblant de nombreuses lacunes.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

COFFRAGES COSMOS

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.