10:11 PROJETS

Le canton de Neuchâtel prend un virage solaire pour rénover ses bâtiments

Teaserbild-Quelle: Rama, CC_BY-AS_2.0

A Neuchâtel, l’assainissement des bâtiments de l’Etat va de pair avec la transition vers les énergies renouvelables, et le solaire en particulier. Le Conseil d’Etat fait donc valser les millions pour entretenir, rénover et équiper en photovoltaïque son parc immobilier. En voulant combler un important retard.

Rénovation bâtiments NE 3

Crédit image: Rama, CC_BY-AS_2.0

Comme joli clin d’œil entre le passé préhistorique neuchâtelois et la modernité, le bâtiment du Laténium se prête aussi au développement de l’énergie photovoltaïque.

C’est un tournant énergétique conséquent que pourra prendre le parc des bâtiments publics du canton de Neuchâtel sous fond d’entretien. Le Conseil d’Etat vient de présenter un vaste programme de travaux pour à la fois moderniser les immeubles qui n’ont pas encore passé par la case de la rénovation, mieux répartir les locaux de l’administration sur le territoire cantonal et surtout mieux exploiter le potentiel photovoltaïque en toiture. Surtout lorsque celle-ci est plate.  Une vraie révolution dans un canton qui n’a pas alloué suffisamment de fonds à l’entretien durant les quarante dernières années.

Empêtrés dans les oppositions aux éoliennes, le canton de Neuchâtel s’est livré à une analyse de ses bâtiments et de leur potentiel photovoltaïque. Avec un joli clin d’oeil au passé préhistorique du canton, puisque les trois toitures plates du musée du Laténium, à Hauterive se prêtent bien à la pose de panneaux, à la production et à l’autoconsommation. Les toitures plates, un temps si décriées dans le Haut du canton, sont aussi propices à ce tournant énergétique. Le Conseil d’Etat va donc se lancer dans le solaire partout où cela fera sens, au plan économique également. Il sollicite ainsi un crédit de près de 5 millions.

Un retard à combler
Sur le front de l’entretien, un premier crédit-cadre de 44 millions a déjà été voté en 2020 pour assainir divers objets d’un parc immobilier valant près de 1,5 milliard de francs. Les assainissements prévus touchent déjà les aspects énergétiques, sismiques et polluants, ainsi que la sécurité incendie et l’accessibilité. Sont concernés le Centre professionnel du Littoral neuchâtelois et les Lycées Jean-Piaget et  Denis-de-Rougemont  à Neuchâtel, ainsi que l’Ecole Pierre-Coullery à La Chaux-de-Fonds. Les travaux se sont attachés à réduire la dégradation des bâtiments due à leur usage, et à optimiser leurs affectations. Pour l’entretien lourd, les chantiers ont vidé à augmenter la durée de vie des biens et à en faciliter la gestion économique.

D’autres projets sont dans le pipe-line. Tour d’bord, le Conseil d’Etat souhaite regrouper l’administration cantonale sur deux sites, à Tivoli-Nord à Neuchâtel et aux Docks de La Chaux-de-Fonds. Le Ministère public déménagerait dans le Haut du canton, comme cela était initialement prévu, et le Tribunal cantonal disposerait de plus de surfaces de bureaux à Neuchâtel. Il s’agira dans ce cadre de favoriser des constructions sobres du point de vue technique et énergétique, faciles à entretenir et économes à l’exploitation. Ces regroupements pourront être effectifs dès 2026.

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.