13:10 PROJETS

«Première pierre» pour les logements et le centre des congrès

La première pierre du Quartier Nord de l'EPFL a été posée le 29 septembre à Ecublens (VD). Le nouvel ensemble comprendra un grand centre de congrès, des logements pour étudiants et des surfaces commerciales et administratives. Inauguration prévue dans deux ans.Estimé à 225 millions de francs, le chantier est l'un des plus importants de Suisse romande (288'000 m3 de volume construit). Il s'agit d'un partenariat public-privé entre la Confédération deux fonds du Credit Suisse.

19415

Avec un centre de congrès de 3000 places, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) disposera d'un instrument qui lui fait «cruellement défaut», a déclaré Francis-Luc Perret, vice-président de la Haute Ecole. Avec quelque 350 professeurs, «nous avons besoin d'un outil de communication pour transférer nos savoirs à une communauté plus large».

Tous les orateurs de la cérémonie ont loué le système du partenariat public-privé, avec HRS Real Estate comme entreprise totale. Lucas Meier, gestionnaire du fonds du Credit Suisse REF Hospitality, s'est félicité de pouvoir participer à ce projet, en rappelant que le Credit Suisse Real Estate Asset Management a actuellement 28 milliards de francs investis dans l'immobilier sous toutes ses formes en Suisse et dans le monde.

Prouesse technique

De zéro à trois mille places assises en pressant un seul bouton. Voilà ce dont pourront profiter les utilisateurs du futur centre de conférences. Mais cette prouesse – par laquelle les gradins s’élèvent avant d’escamoter les sièges par un mouvement de bascule, puis redescendent pour former un sol plat – ne sera qu’un des aspects qui feront de ce nouveau complexe «une infrastructure unique en Europe», au dire de ses constructeurs. Ainsi, l’impressionnante coque qui coiffera l’édifice principal, et qui aura, vu du ciel, la forme d’un pentagone régulier, sera largement recouverte de capteurs solaires à la pointe de la technologie. De même que les toits plats du long bâtiment en «s» qui abritera des chambres, des commerces, divers services et un restaurant. Et les sous-sols, tout comme la grande salle du centre de congrès, seront modulables à l’infini pour répondre précisément aux besoins d’une communauté scientifique avide de partage.

Huit cents chambres

Le second volet de ce projet répondra au manque criant d’hébergement pour les étudiants. Tandis que les Estudiantines, au sud de l’école, offrent déjà leurs 301  logements, ce complexe, dessiné par le bureau lausannois Richter, Dahl Rocha et associés ajoutera plus de 500  chambres à l’offre du campus, sous la forme de studios individuels ou d’appartements collectifs. Mais «chaque étudiant aura sa salle de bains, pour des prix qui correspondent à ceux du marché», avance Isabelle Aubert. Soit entre 500 et 600 francs, selon les estimations actuelles.

«C’est une brique importante dans la construction du campus vivant que nous établissons ici», souligne Francis-Luc Perret, en référence aux chantiers qui ont fleuri tout autour de l’école et qui permettront enfin que la «ville» EPFL, 10 000 âmes en journée, ne se vide plus le soir venu. (ba/com)

/>

Image retirée.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.