10:09 PROJETS

Première Serpentine Gallery d’Amérique du Nord à Toronto

Le pavillon éphémère de la Serpentine Gallery créé en 2016par le célèbre bureau d’architectes Bjarke Ingels Group (BIG) a été remonté dans la rue King à Toronto.

Exercice remarquable auquel se sont prêtés les plus grands noms de l’architecture contemporaine (Zaha Hadid, Sou Fujimoto, Herzog & De Meuron, Fanck Gehry ou encore Jean Nouvel, entre autres), un Serpentine Gallery pavilion est une structure éphémère construite en annexe des musées londoniens du même nom, pour y présenter des manifestations culturelles. Chaque année depuis 2000, de célèbres architectes conçoivent un projet qui pousse à l’extrême les limites de l’architecture et où la prouesse technique se conjugue avec l’imagination artistique.

En fibre de verre

La firme canadienne de développement Westbank, a décidé d’introduire un pavillon qui avait été installé puis démonté à Londres pour l’implanter dans un univers urbain. Imaginé par le bureau d’architectes BIG, cette structure temporaire a été ouverte au public le samedi 15 septembre 2018. C'est la première fois qu'un Serpentine Pavilion arrive en Amérique du Nord. Longue de 27 mètres, la construction compte 1800 composants légers en fibre de verre. Elle atteint 14 mètres de haut au sommet et 12 mètres de large et rappelle l’habitat 67 de Moshe Safdie, un ensemble de logements situé à Montréal, à la Cité du Havre, qui longe le fleuve Saint-Laurent au sud du Vieux-Port. Construit dans les années 1960 dans le cadre d’Expo 67, le bâtiment a apporté une notoriété mondiale à son créateur.

Présentation de 10 projets de BIG

Les éléments individuels modulaires et assez rigides sont moulés pour former un pavillon dynamique et organique, qui s’organise autour d’une cour intérieure. Du 15 septembre au 30 novembre 2018, le Pavillon ouvre ses portes au public pour présenter les 10 projets de BIG, en se concentrant sur leur collaboration avec Westbank et son fondateur Ian Gillespie. Il montre les détails complexes et les décisions prises par l'architecte et le développeur pour respecter le site, l'environnement et la ville dans lesquels le Serpentine pavillon est implanté. Parmi les projets à présenter, deux ambitieuses tours à usage mixte (toutes deux en construction) et un projet d'infrastructure non annoncé auparavant: une centrale alimentée à la biomasse, pour Vancouver, qui sera surmontée d'une grande serre commerciale.

Un projet enrichi de surprises

Les visiteurs sont accueillis, au Pavillon, avec le concept de Gesamtkunstwerk - ou conception intégrale. C'est la philosophie employée par Westbank dans tous ses projets ainsi que par BIG dans ses conceptions. Au fil de l’exposition, les visiteurs peuvent découvrir la philosophie du design total dans tous les projets présentés. Big a suivi la logique utilisée dans le design Serpentine original mais a ajouté à la structure des éléments supplémentaires‘surprise’ pour enrichir l'expérience des visiteurs. Les architectes ont, en effet, utilisé les cadres modulaires en fibre de verre pour créer des étagères sur lesquelles étaient présentés les projets, et a localisé les modèles à grande échelle le long de la colonne vertébrale du pavillon. Ainsi, les visiteurs ont la liberté de se déplacer jusqu'au bord du pavillon et d’en comprendre le design et la conception.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.