16:10 PROJETS

Projet immobilier genevois combattu pour contrer la densification

Teaserbild-Quelle: Nicolas de Courten Architectes

La commune de Confignon (GE) souhaite céder un terrain pour permettre la modernisation d’un immeuble. Ce projet immobilier, qui densifie le quartier, est cependant combattu par référendum. Au nom de divers arguments financiers, philosophiques et écologiques.

Hutins Confignon 1

Crédit image: Nicolas de Courten Architectes

Les opposants craignent que les loyers prennent résolument l’ascenseur après la réalisation du projet.

Encouragée par la Confédération pour éviter un gaspillage de la surface au sol, la densification fait régulièrement débat dans les communes. A Confignon (GE), plus de 800 citoyens s’opposent à la cession gratuite d’un terrain communal en vue de la construction de 38 logements. Le projet, préparé par le bureau d’architecture de Nicolas de Courten, soulève également la question de la démolition d’immeuble au projet de leur reconstruction.

Ce projet immobilier émane de la Fondation du logement à Confignon et des autorités de la commune. Il comprend un nouvel immeuble construit au même endroit d’une ancienne construction dans le quartier des Hutins. Le maître d’ouvrage entend construire des appartements et un parking.

Ossature bois
Le nouvel immeuble sera construit en ossature bois. Il a fait l’objet d’un concours d’architecture en 2019. L’architecte a cherché à densifier le bâti sur la parcelle tout en requalifiant les espaces publics avoisinants. Le coût du projet, selon ses opposants, s’élève à 21 millions de francs, sans les frais d’acquisition de la parcelle.

Une rénovation préférable à une démolition
Selon La Tribune de Genève, les référendaires attaquent la cession du terrain par la commune. Ce n’est d’ailleurs que par ce biais que le projet peut être valablement combattu actuellement. Ils rappellent que la rénovation de bâtiments est plus écologique que leur démolition. En plus de nouveaux loyers qui pourraient être perçus par les futurs locataires du nouvel immeuble. Ces derniers augmenteront sensiblement, indiquent les opposants.

Le référendum ayant abouti, les électeurs voteront. Les adversaires du projet n’entendent pas céder facilement un bien immobilier public. La cession gratuite du terrain ferait perdre 2,5 millions à la commune, et la Fondation pour le logement à Confignon est déjà lourdement endettée, affirment-ils pour étayer leur argumentation.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.