12:08 PROJETS

Un bâtiment suisse Minergie®A en Chine

À Shenzhen, la conseillère fédérale Doris Leuthard a assisté vendredi à la signature d’une déclaration d’intention consacrée à la «Swiss House Sunlon» de Pékin.

Il s’agit d’un projet soutenu par l’économie privée suisse qui devrait permettre de réaliser la première maison dite «zéro énergie» de Chine en faisant appel à des solutions cleantech modernes développées en Suisse. Créées en 2011, les exigences du label Minergie®A, consistent en un système d’autoproduction énergétique basé sur les énergies renouvelables et qui combinent les dernières innovations technologiques. Après trois ans de recherche, les promoteurs suisses ont trouvé un terrain idéal, proche de l’ambassade de Suisse, dans un quartier arboré de la ville.

L’autoproduction énergétique intéresse la Chine

La Chine est le principal partenaire commercial de la Suisse en Asie, s’inscrivant au troisième rang, derrière l’UE et les USA, dans le classement mondial. Les échanges économiques entre la Suisse et la Chine ont progressé de manière dynamique au cours de ces dernières années, facilités notamment par l’accord de libre-échange entré en vigueur en juillet 2014. Si la conseillère fédérale Doris Leuthard a rencontré vendredi le Secrétaire à l’Innovation et à la Technologie de Hongkong, Nicholas W. Yang, c’est aussi parce que la stratégie gouvernementale des chinois vise un développement économique durable. Si chacun a pu s’enrichir des découvertes de l’autre, la Suisse a incontestablement une longueur d’avance en matière de construction à autoproduction énergétique.

Souvent une enveloppe Minergie-P

Depuis 2011, le label Minergie-A désigne et qualifie les bâtiments à énergie positive en Suisse. En d'autres termes, les dépenses pour le chauffage, l'eau chaude, l'aération et l'ensemble des appareils électriques et de l'éclairage sont couvertes par un système d'autoproduction énergétique basé sur les énergies renouvelables. Pour les bâtiments selon Minergie-A, l'indice doit être inférieur à35 kWh/m2par année. De plus, la totalité de la production d'électricité doit être supérieure aux besoins en énergie d'exploitation. Pour chaque bâtiment certifié Minergie-A, l'étanchéité à l'air est contrôlée. Les installations fonctionnant aux énergies renouvelables combinent, par exemple, les pompes à chaleur ou les chauffages à pellets, avec de grandes installations photovoltaïques, des batteries de stockage de l'électricité et des systèmes de gestion des pics de charge. Concernant l'isolation thermique, les valeurs cibles supposent souvent une enveloppe du bâtiment correspondant au label Minergie-P.

L’Institut de Recherche de l’Eau et NEST, des exemples convaincants

En 2016, sur le campus de deux instituts de recherche, l’Empa (laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche) et l’Eawag (l'Institut de Recherche de l'Eau), le bâtiment modulaire expérimental NEST était inauguré par le président de la confédération, Johann Schneider-Ammann. Le bâtiment NEST a pour objectif d’accélérer les processus d’innovation dans les domaines de la construction et de l’énergie. Pour œuvrer dans ce but, la recherche, l’économie et les instances publiques développent conjointement des technologies, des matériaux et des systèmes durables et les testent dans des conditions réelles.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.