08:05 PROJETS

Un hôpital unique pour un bassin de population de 180000 habitants

Le projet définitif du futur Hôpital Riviera Chablais est celui de l’équipe pluridisciplinaire Geninasca Delefortrie SA/GROUPE 6 SA, de Neuchâtel. Les projets finalistes font l'objet d'expositions itinérantes dans les régions concernées.

19415

Début 2009 les Grands Conseils des cantons de Vaud et du Valais ont voté la réalisation d’un ensemble hospitalier. Par son caractère intercantonal et par sa taille, le projet d’hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais sera une réalisation unique en Suisse. L’HRC constituera le coeur d’un nouveau dispositif régional hospitalier de proximité formé d’un hôpital de soins aigus et d’urgences de 300 lits à Rennaz et de deux centres de traitements et de réadaptation (CTR) à Vevey (Samaritain) et Monthey, de chacun 75 lits, avec une antenne médico-chirurgicale pour le traitement des petites urgences et un centre de dialyse.

L’émergence de ce nouvel ensemble hospitalier, destiné à remplacer deux hôpitaux actuellement dispersés sur 7 sites, s’accompagnera de la fusion des Hôpitaux du Chablais et de la Riviera. Il rassemblera plus de 1800 collaborateurs, dont près des deux tiers seront à Rennaz.

L’HRC offrira à la région Riviera-Chablais, qui représentera un bassin de population de 180 000 habitants à l’ouverture du site de Rennaz, un haut niveau de prise en charge par du personnel médical compétent et des soins de qualité, avec des locaux et des équipements modernes et performants, et une organisation efficiente. Le coût de la réalisation est estimé à 275 millions de francs.

Le concours d’architecture

Organisé sous la forme d’une procédure anonyme, le concours était présidé par l’ancien Conseiller d’Etat valaisan Jean-Jacques Rey-Bellet et vice-présidé par le Professeur Francis-Luc Perret (EPFL). Le jury se composait de 16 personnalités issues notamment des milieux sanitaire et architectural.

Le jury a choisi le projet «soins et grand paysage» de l’équipe Geninasca Delefortrie SA/GROUPE 6 SA, en raison de sa correspondance aux exigences fonctionnelles, économiques, écologiques, urbanistiques et esthétiques souhaitées. Ont été relevés en particulier la qualité urbanistique et l’inscription du bâtiment dans le site par rapport à l’esprit du lieu, les facilités d’adaptation des capacités d’accueil et d’intervention opératoire, l’économicité du projet, le respect des exigences environnementales et la conception architecturale qui permettra d’offrir aux futurs patients un séjour à l’abri des nuisances extérieures dans des conditions de prise en charge optimale.

Qualifié au premier rang et rassemblant les 3/4 des votes, le projet «soins et grand paysage» a été recommandé par le jury au maître de l’ouvrage, pour la poursuite des études en vue de la réalisation du projet. C’est à l’unanimité que le Conseil d’Etablissement et la commission de construction ont décidé de suivre la recommandation, sous réserve des procédures ordinaires et de l’élaboration du contrat.

Le jury a aussi relevé la qualité de plusieurs projets concurrents. Il a décerné un deuxième et un troisième prix au projet «ferdinand» (pool meier + associés architectes SA, Genève) respectivement au projet «séquoia» (TKIB Tekhne IttenBrechbühl, Lausanne).

Les considérations du jury

«Le projet propose une organisation d’apparence compacte, horizontale, avec 2 niveaux sur rez. Aux niveaux inférieurs des corps de bâtiment de nature différente se greffent sur une grille rigide pour satisfaire le programme, pour l’administration ou l’accès aux urgences par exemple. Au niveau supérieur, les unités de soins sont disposées dans une logique pavillonnaire répétitive selon une trame orthogonale, orientées sur des cours intérieures végétalisées. Le projet propose la réalisation en première étape d’un volume brut d’extension destiné à terme à deux unités de soins. Le bâtiment des énergies est individualisé au nord du site. »

«Calme et sécurité pour le patient»

«L’ensemble du bâtiment témoigne d’un respect du voisinage par sa hauteur limitée et une extension au nord du site sans effets négatifs pour les habitants du village. Cependant il est à constater que, de par sa nature, il ne cherche pas à dialoguer avec le paysage. En contrepartie, il apporte calme et sécurité pour le patient.»

«Les accès se font de part et d’autre du bâtiment grâce à une circulation périphérique avec un accès aux urgences par une plateforme surélevée. Pour le patient, les accès routiers sont satisfaisants et l’entrée séparée des urgences obstétricales est bienvenue. Le parking extérieur est proposé d’une manière évolutive puisque prévu à terme en silo et réversible avec une différenciation pour le public et le privé.»

«Nombreux patios»

«L’organisation des unités de soins sur un seul niveau est un avantage. La faible séparation physique entre ces unités devrait être renforcée par un sas en cas d’épidémie. La qualité de la lumière apportée aux différents espaces d’hospitalisation a été jugée positive grâce aux nombreux patios et leurs faibles hauteurs. Pour le plateau technique et ce malgré les patios, la lumière fait défaut dans les longs couloirs de distribution, ainsi que dans de nombreux locaux utiles du pôle, ainsi que dans celui de la logistique. La superposition des chambres et du plateau technique mérite la vérification de la pertinence de la trame de 7,50 m.

«Grande qualité de lisibilité»

«La matérialisation architecturale est fonctionnelle, avec une inversion de la logique constructive prévoyant un élément lourd en toiture pour accueillir les techniques et un élément vitré aux niveaux inférieurs. Sans sous-sol, le projet est économe du point de vue des terrassements et répond aux contraintes hydrogéologiques du lieu. Le dossier soumis présente une grande qualité de lisibilité; précis, il permet de bien comprendre les intentions du projeteur. Par une conception autonome du projet, l’implantation accompagnée d’une typologie cohérente s’affranchit des contraintes immédiates du site: nuisances de l’autoroute et rapport d’échelle adaptée aux zones résidentielles situées à proximité. La cohérence d’ensemble est soutenue par une approche technique et environnementale complète et élaborée. Tout en notant une certaine peine de la proposition à trouver une échelle domestique et un rapport plus ouvert avec la grande échelle, la qualité globale du projet s’accompagne d’une économicité générale contrôlée.»

Recomandation du jury

Le jury recommande au maître de l’ouvrage la poursuite des études avec le lauréat du concours, en conduisant le développement du projet dans une optimisation des coûts et de son organisation fonctionnelle.

Télécharger le dossier batimag (pdf 1,2 Mo)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.