11:05 PROJETS

Un puzzle sous-marin pour un tunnel entre l’Allemagne et le Danemark

Teaserbild-Quelle: Femern AS

Le tunnel ferroviaire et routier du Fehmarnbelt va être immergé dans le bras de mer séparant l’Allemagne de l’île de Lolland, au Danemark. Ses 89 éléments préfabriqués seront progressivement assemblés au fond de l’eau après avoir été remorqués. Une vraie prouesse technique.

Le chantier est gigantesque et son ingéniosité technique ne l’est pas moins. La construction du plus long tunnel immergé en mer du monde bat son plein entre Puttgarden, en Allemagne, et Rǿdbyhavn, au Danemark. Elle entre désormais dans sa phase de fabrication et d’assemblage de ses éléments.

Les deux pays entendent améliorer leurs liaisons routières et ferroviaires, en réduisant presque de moitié la durée du parcours entre Hambourg et Copenhague. Actuellement, les usagers doivent embarquer sur un ferry pour une traversée de 45 minutes. L’attente peut être longue avant de passer d’un pays à l’autre.

Tunnel Danemark 5

Crédit image: Femern AS

Les éléments du futur tunnel ont été préfabriqués à terre, aux deux extrémités, dans un port provisoirement aménagé pour leur remorquage et leur immersion.

Les responsables du projet ont donc imaginé d’immerger un tunnel de 18 km à 16 m de profondeur. La galerie sera composée de 89 éléments préfabriqués de 217 m de longueur, de 12 m de hauteur et de 60 m de largeur. Elle sera dotée de deux tubes ferroviaires, d’un chemin de fuite et de quatre voies de circulation pour le trafic routier.

Tunnel Danemark 6

Crédit image: Femern AS

La phase d'immersion des 89 éléments sera surveillée par sous-marin.

Il a fallu commencer le chantier par la construction des usines de production des éléments du futur tunnel, ainsi que de deux ports artificiels. Soit en 2020 du côté danois et en 2021 du côté allemand. Le groupe français Vinci a déjà remporté le mandat pour l’aménagement électromécanique du tunnel. Les deux portails d’entrée ont été construits en parallèle et la phase d’immersion du tunnel peut désormais commencer.

Tracé excavé
Et c’est là que la technique engendre des prouesses, Chauques éléments sera remorqué en mer avant d’être déposé sur le fond. La manœuvre sera surveillée par un sous-marin. Le tracé du tunnel a dû être aménagé au fond de la mer par l’excavation de 19 millions de mᶟ de terre, de sable et de roche. Ces matériaux seront réutilisés pour la création de 3000 m² d’aires naturelles par-dessus la galerie.

Le tunnel devrait entrer en exploitation en 2029. Il coûtera plus de 8 milliards d’euros. La durée de la traversée du détroit sera ramenée de 45 à 10 minutes pour les voitures et à 7 minutes pour les trains. Parallèlement, le Danemark améliore aussi son réseau routier en construisant un nouveau contournement sud de sa capitale. La ligne ferroviaire entre les deux pays pourra aussi être doublée.

Vinci décroche l’équipement électromécanique


Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.