07:09 PROJETS

Une surélévation de trois étages à Genève

Depuis début septembre, des travaux de surélévation ont débuté à l’entrée de la ville de Genève. Trois étages vont être installés sur un long immeuble datant des années 60. Le projet a la volonté de s’intégrer parfaitement dans le paysage de la Rade de Genève.

L’entrée nord de la ville de Genève, en arrivant depuis Lausanne, est en train de changer de visage. Sur l’ancienne zone industrielle de Sécheron s’élèvent des bâtiments aux architectures audacieuses, et surtout aux volumes inhabituels. Preuve que la ville s’assouplit et prend de la hauteur. Une dernière surélévation viendra parachever ce mouvement, en face de l’OMC. Elle chapeautera, sur la rue de Lausanne, le long immeuble, construit dans les années 60, qui signale l’entrée de la ville.

Trois étages de plus

Le projet retenu est celui du bureau genevois Lacroix-Chessex, celui-là même qui a réalisé l’immeuble d’étudiants qui surplombe l’avenue de France, 500 mètres au-dessus. Cette surélévation s’insère dans le paysage de la rade de Genève, par une volumétrie mesurée et l’horizontalité de son architecture. Le projet s’appuie et réinterprète certains éléments des immeubles existants en les radicalisant, pour amplifier leurs qualités inhérentes peu affirmées.

Côté rue de Lausanne, de grands parapets continus en béton renforcent l’horizontalité du bâtiment. À l’arrière, parapets et poteaux fusionnent pour former une grille subtile. Ces deux ordres se rejoignent sur la pointe de l’édifice, telle la proue d’un navire. Un travail précis en coupe sur la forme des parapets en béton confère à l’ensemble des façades une plasticité propre. Au 7e étage, alors que jusqu’à maintenant, il n’y avait que 6, les typologies réinterprètent celles des immeubles existants, mais en y insérant de grandes cuisines ouvertes dans les zones centrales. Au 8e et 9e étage, un dispositif d’imbrication permet de générer des appartements en duplex croisés ou superposés, tous traversants, ouverts sur le lac et les Alpes. Le plan est réparti en trois travées, celle au centre recevant les halls d’entrée, les sanitaires et les escaliers des duplex.

Typologies uniques

Le jeu de niveaux générant des espaces de hauteurs différentes laisse pénétrer une lumière naturelle abondante au centre des appartements. Le projet tire ainsi parti de la grande profondeur du plan et confère à cette surélévation des typologies uniques.

La Ville de Genève avait émis un préavis négatif, en raison du fort dépassement des gabarits, l’immeuble culminant à près de 34 mètres après surélévation. En revanche, la Commission d’architecture a relevé «l’intégration du projet à l’échelle du quartier», constitué de bâtiments de grande hauteur. Elle a aussi noté l’absence d’habitants dans le voisinage qui pourraient être gênés. Elle a donné un préavis favorable. Les travaux ont ainsi débuté depuis le début du mois.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.