10:06 TECHNIQUE

Des compresseurs écologiques pour bâtir un grand barrage pakistanais

Teaserbild-Quelle: Atlascopco.com

Le groupe britannique Atlas Copco contribue à la construction d'un barrage dans le nord du Pakistan en mettant à disposition 45 compresseurs électriques. 3 GW d'énergie verte seront produits une fois que la nouvelle retenue et sa centrale seront opérationnelles.

Compresseurs d'énergie verte et projet de barrage vont de pair au Pakistan.

Crédit image: Atlascopco.com

Compresseurs d'énergie verte et projet de barrage vont de pair au Pakistan.

Discuté depuis plus de 60 ans, le projet hydroélectrique de Suki Kinari sur la rivière Kunhar est situé dans la région du Nord-Ouest du Pakistan, le long des frontières aghanes et chinoise.  Une fois terminé, l’ouvrage mesurera 55 m de haut et 336 m de large, pour un réservoir de 3 km de long contenant un gigantesque volume d'eau de 9 millions de mᶟ. La future centrale hydroélectrique contribuera au développement industriel et à la reprise économique du pays en favorisant la population locale.

Tunnels forés à l’électricité
Le barrage produira de l'énergie propre mais l'entreprise en charge des travaux s'appuiera sur une flotte de 45 compresseurs électriques pour la construction des 20 km de tunnels prévus pour cette future centrale. En termes d'ingénierie pure, construire un barrage est difficile. Heureusement, le projet hydroélectrique de Suki Kinari est en bonnes mains. Son entrepreneur principal, China Geshoubha Group Company (CGGC), est un expert dans le domaine des infrastructures hydroélectriques.

Les 45 unités électriques utilisés sur le chantier des tunnels et des puits n'émettent pas de gaz nocifs et sont très silencieuses. Elles peuvent être utilisées en toute sécurité sous terre, ce qui garantit le bon déroulement des travaux. Outre ces compresseurs, une gamme d'unités alimentées par l'énergie traditionnelle d'Atlas Copco est également à l'œuvre, utilisée dans des applications telles que le cassage, le forage et le creusement de tunnels sur le site. Le terrain étant difficile, avec de nombreux endroits difficiles d'accès, la capacité d'aller partout des petits compresseurs portables convient parfaitement à cette mission.

Le coût de ce projet du barrage pakistanais est estimé à environ 1,8 milliard de francs suisses. L’ouvrage devrait être terminé à la fin de cette année ou au début de 2023.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.