12:10 TECHNIQUE

L'ancêtre de l'impression en béton: la machine à construire les murs Urschel

Teaserbild-Quelle: Urschel Laboratories, Inc.; Chesterfield/USA

L'invention de créer des murs en béton mou sans coffrage date de 1941, année où William E. Urschel avait déposé une demande de brevet pour sa « Wall Building Machine » aux Etats-Unis et avait obtenu l'autorisation trois ans plus tard. L'idée est toujours d'actualité. 

Le prototype de la « machine à construire les murs » d'Urschel lors d'un essai dans le laboratoire de développement.

Crédit image: Urschel Laboratories, Inc.; Chesterfield/USA

Le prototype de la « machine à construire les murs » d'Urschel lors d'un essai dans le laboratoire de développement.

La  « machine à construire les murs Urschel » était équipée d'une grande trémie dans laquelle était versé du béton maigre à faible granulométrie. En dessous se trouvait un rouleau rotatif qui alimentait et compactait le béton. Elle était soutenue par un mécanisme de godet qui pressait, à la manière d'une pelle, le coulis de béton provenant de l'orifice de la trémie contre le tambour tournant vers l'avant. Ce procédé présentait également l'avantage que, si l'approvisionnement s'arrêtait, ce qui n'était pas rare lors d'un remplissage manuel, la machine stoppait automatiquement.

Dessin de brevet de la machine à construire les murs avec une broche pour dérouler le fil d'armature.

Crédit image: zvg

Dessin de brevet de la machine à construire les murs avec une broche pour dérouler le fil d'armature.

Alors que sur la face supérieure, le cordon de béton maigre qui venait d'être appliqué était lissé par le rouleau, cette opération était effectuée sur ses flancs par deux disques d'acier rotatifs. La hauteur du brin de béton appliqué dans chaque cas correspondait au rayon de ces disques latéraux rotatifs de 17,78 cm.

Lors du premier essai de construction, la machine était reliée à un mât central, ce qui a donné lieu à un plan circulaire. Après l'achèvement d'une couche, la machine était soulevée d'un montant fixe.

Chaque couche de béton a été renforcée par une barre d'armature, l'effet statique étant probablement comparable à celui d'un ancrage annulaire circonférentiel. Pour l'insérer, une rainure a en outre été pressée dans la partie supérieure du bourrelet à l'aide du rouleau. Ensuite, un levier a été utilisé pour lever la machine d'une hauteur de couche et un nouvel anneau de talon a été bétonné, en lissant le béton liquide sur l'armature avec un patin.

Après l'achèvement d'une section de dévoilement vertical, le coffrage en acier était retiré et placé comme un cordon de béton sur le bloc qui venait d'être retiré et la procédure était répétée. Les supports des pannes de toit en bois ont été marqués à l'aide d'une jauge en tôle immédiatement après le bétonnage de la couche de béton correspondante, puis dégagés à la râpe avec un outil manuel de type rabot.
Urschel avait déjà inventé le « Gooseberry Sniper », une machine qui enlevait de manière fiable les tiges et les piquants d'une groseille à maquereau, jetant ainsi les bases d'une entreprise mondiale qui existe toujours aujourd'hui. Urschel Laboratories est aussi actuellement l'un des principaux fabricants de machines à couper les aliments industriels. 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.